Microsoft annonce que la Xbox One, sortie fin novembre, a passé la barre des 2 millions d'unités vendues dans le monde. L'éditeur confirme en outre être toujours confronté à des problèmes pour approvisionner les revendeurs.

Mise à jour – Lors de la présentation de ses résultats financiers pour le quatrième trimestre 2013, Microsoft a donné des nouvelles de la Xbox One. L'entreprise américaine a fait savoir que sa console s'était écoulée à 3,9 millions d'unités au 31 décembre.

Sujet du 11 décembre – La Xbox One continue de se vendre comme des petits pains. Après un départ sur les chapeaux de roue avec un million de consoles écoulées en 24 heures, Microsoft vient de communiquer sur ses dernières performances commerciales. Il y a désormais plus de deux millions d'exemplaires de la Xbox One qui ont trouvé preneur dans les treize pays dans lesquels la machine a été mise en vente.

Le succès commercial de la Xbox One était attendu. Microsoft a en effet préparé très en amont la mise en vente de sa console, avec un lancement simultané dans des pays où le marché vidéoludique est significatif. En outre, l'éditeur américain profite indirectement des déboires de Nintendo avec sa Wii U, qui n'a pas réussi à reproduire le succès rencontré avec la Wii en 2006.

À cette occasion, Microsoft est revenu sur les problèmes d'approvisionnement de la Xbox One et a confirmé qu'ils sont toujours d'actualité. En France, certains revendeurs comme Amazon évoquent des livraisons pouvant prendre jusqu'à trois mois, tandis que l'éditeur s'efforce de répondre à la demande, ne voulant ni rater les fêtes de fin d'année, ni pousser des acheteurs potentiels à se rabattre sur la concurrence.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !