La fin de la saison 1 de Supracell ne résout pas grand-chose à l’intrigue. Que sait-on d’une saison 2 de la série Netflix ?

On fait difficilement plus frustrant que le season finale de Supracell. Cette nouvelle série Netflix, d’origine britannique, donne des pouvoirs à plusieurs Londoniens et Londoniennes touchés par une mutation génétique. La série est d’ores et déjà un succès, ayant accédé très facilement à la première place du classement. Mais il faut bien admettre que cette première saison est très courte et ne résout pas vraiment les nœuds narratifs.

SPOILERS_supracell

Comment se termine la saison 1 ?

À la fin du premier épisode de Supracell, Michael visite le futur et apprend que Dionne, sa fiancée, est sur le point de mourir à cause des « hommes à capuche » qui traquent celles et ceux qui ont des pouvoirs. Problème : à la fin de la saison 1, Dionne meurt (d’une balle tirée par Krazy). Le season finale se termine d’autant plus sur un cliffhanger que, quelque temps après cette tragédie, tout le groupe se retrouve dans un café et Michael déclare qu’il est prêt à se venger. Il disparaît alors en se téléportant dans le futur, et l’on ne sait rien de la suite.

Mais ce n’est pas tout à fait la fin, puisqu’il y a une scène post-générique située dans les locaux de l’organisation secrète — dont on ne sait pas grand-chose. Krazy est alors exécuté. Victoria déclare que ce dernier n’est pas le seul à l’avoir déçue : Ray, le sous-chef (semble-t-il) de l’organisation, a échoué selon elle. Elle décrète alors que les choses seront désormais faites à sa manière (comprendre : une méthode plus brutale).

Autant dire que cette fin de saison est assez frustrante. Les six épisodes ont permis de présenter chaque personnage, leurs enjeux, leurs pouvoirs, mais le fil rouge de l’intrigue n’a pas avancé (Dionne n’a même pas pu être sauvée), et la season finale ressemble surtout à un commencement.

Les plans de Rapman pour une saison 2

Le showrunner, le rappeur britannique Rapman, ne cache pas avoir des plans pour une saison 2 : il sait déjà où aller pour la suite. « Pour le début de la série, je dis toujours à tout le monde que la saison 1 de Supracell est pour moi comme Batman Begins. Cela ne fait que commencer. Il faut voir ce que cela va donner pour savoir qui sont vraiment ces gens », a-t-il expliqué dans Radio Times.

Le personnage de Sabrina dans Supracell. // Source : Netflix
Le personnage de Sabrina dans Supracell. // Source : Netflix

Ainsi, s’il y a de nouveaux épisodes, ceux-ci exploreront la genèse de la supracell — cette mutation de la drépanocytose censée expliquer dans la série ces superpouvoirs. Si on sait que cela provient de cette maladie, la série ne nous dit pas pourquoi elle génère un tel changement dans le corps des hôtes. De même, d’où vient cette étrange organisation ? Et pourquoi en veut-elle aux porteurs de la supracell ? Les déclarations de Rapman suggèrent que ces réponses ont été volontairement gardées pour un second chapitre.

Mais Supracell n’a pas encore été renouvelé par Netflix pour une saison 2 à ce stade. La plupart des séries ayant accédé aussi rapidement à la première place du classement ont toutefois eu droit à un renouvellement. Reste à savoir si les abonnés ont été jusqu’au bout de la saison, mais les six épisodes pas si longs de Supracell peuvent jouer en sa faveur.

Quoi qu’il en soit, si saison 2 il y a, ne l’attendez pas avant fin 2025.

Source : Montage Numerama

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.