L’éditeur tinyBuild a dévoilé Duckside, un jeu de survie à la Fortnite qui met en scène des canards.

Quel est le pire jour pour annoncer un produit ? Certainement le 1er avril, qui plus est quand il n’a rien de très sérieux en apparence. Cette mise en garde n’a pas empêché l’éditeur tinyBuild de dévoiler le jeu Duckside à cette date. Et quand on regarde son pitch, il est difficile de ne pas croire d’abord à une farce : une expérience de survie dans laquelle on incarne un canard. Néanmoins, Duckside dispose d’une page Steam depuis plusieurs jours et bénéficie du soutien du média IGN.

« Duckside est un jeu de survie dans un monde persistent avec de l’artisanat, de la construction de base, du PvE, du PVP et, comme vous êtes un canard, des phases de vol. Améliorer vos armes et votre base pour vous défendre contre des attaques ennemies, sur des serveurs supportant jusqu’à 50 participants », indique la description. Il est possible de s’inscrire pour une bêta qui devrait débuter le 18 avril, uniquement sur PC.

Du coin coin avec de la guerre

Quand on regarde les images de Duckside, on pense tout de suite à Palworld, phénomène de début 2024 qui est un pastiche de Pokémon et repose lui aussi sur des mécaniques de survie. On retrouve ce même argument loufoque et ce désir de tendre vers la satire. Il y a d’ailleurs une petite pointe d’explication sur le pourquoi du comment : « Plus de dix millions de canards se font tuer par des chasseurs chaque année, une statistique qui pourrait être moins élevée si les canards étaient entrainés au combat », indiquent les développeurs.

Duckside // Source : tinyBuild
Des canards avec des chapeaux et des AK-47 // Source : tinyBuild

En ce qui concerne le gameplay, Duckside n’a pas l’air de révolutionner un genre particulièrement à la mode en ce moment. La possibilité de voler de manière naturelle ajoute quand même de la verticalité. Il y a même une mise en avant de cette spécificité, avec la promesse de « mécaniques de vols sophistiquées permettant de planer, de faire du vol stationnaire, d’accélérer et de plonger, tout en visant et tirant. » Duckside fera peut-être la différence là-dessus, pour peu que le moteur physique fasse honneur aux mouvements typiques des canards (qui ne bougent pas comme des humains avec leur tendance à dandiner).

Duckside // Source : tinyBuild
Il y a de la construction dans Duckside // Source : tinyBuild

À noter que l’univers de Duckside sera également peuplé de quelques humains (on en voit dans la bande-annonce). Ils ne seront pas là pour aider les canards et ajouteront un peu de piment à un jeu ouvertement comparé à DayZ et à Rust. Est-ce que l’opportunité d’incarner un canard suffira à convaincre les joueuses et les joueurs alors que le marché est saturé ? Rien n’est moins sûr. Mais personne n’aurait parié sur le succès massif de Palworld avant son lancement.

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !