Véritable hack ou simple brèche mise en avant ? Suite à l’annonce du hack de la PlayStation 3, GeoHot a été relativement critiqué pour avoir tardé à dévoiler sa méthode. Finalement, le jeune homme a publié hier son exploit afin que chacun puisse prendre la mesure du travail accompli et de ce qu’il reste à faire.

La semaine dernière, nous vous rapportions le hack de la PlayStation 3, réalisé par le célèbre hacker GeoHot. Bien connu pour avoir conçu le logiciel Blackra1n, un utilitaire permettant de jailbreaker un iPhone ou un iPod Touch, le jeune homme avait annoncé quelques semaines auparavant vouloir se pencher sur le cas de la console, inviolée depuis sa commercialisation, il y a trois ans. Finalement, au bout d’un mois de travail, le jeune homme de 20 ans aura réussi une véritable prouesse, en annonçant avoir un accès au coeur du système.

°videmment, suite à cette annonce importante, les critiques n’ont pas tardé à apparaitre. GeoHot avait en effet non seulement reconnu à l’époque que seule la partie hardware était fragilisée par sa méthode, en accédant en lecture/écriture à l’ensemble de la mémoire système ainsi qu’au processeur à travers l’Hypervisor, mais en plus aucune preuve tangible n’avait alors été fournie. Le jeune homme avait alors indiqué ne pas vouloir le dévoiler tout de suite : « en ce qui concerne l’exploit, je ne vais pas le révéler pour le moment » avait-il alors déclaré.

Finalement, George Hotz s’est résigné à dévoiler son exploit (.zip) pour que chacun puisse prendre la mesure de ce qui a été accompli ou non. D’aucuns estiment déjà que la méthode mise au point par le hacker ne bouleversera pas l’avenir de la PlayStation 3, dans la mesure où il reste encore beaucoup de travail à accomplir. Cependant, GeoHot considère que cette partie-là ne le concerne plus, puisqu’il s’est contenté de révéler une brèche dans le système.

« La Ps3 est hackée. C’est votre boulot d’en tirer quelque-chose d’utile » a-t-il lancé à la communauté.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.