Le gouvernement a annoncé un plan d’urgence contre les délais pour renouveler ses papiers d’identité en mairie. Un site de prise de rendez-vous est envisagé.

Renouveler des papiers d’identité peut s’avérer très long — trop long. Pour obtenir une nouvelle carte d’identité ou un nouveau passeport, les délais peuvent s’étendre jusqu’à plusieurs mois. C’est particulièrement le cas en cette période printanière, puisque les futurs vacanciers préparant leurs voyages de l’été doivent s’assurer d’avoir des documents valides.

En cause : le covid, qui génère un « effet rattrapage », mais aussi la nouvelle carte d’identité, lancée en 2021, que beaucoup de Français et de Françaises souhaitent obtenir — car elle est plus petite, au format d’une carte bancaire. Sa particularité ? Elle contient un compartiment électronique et inclut des éléments biométriques de son ou sa propriétaire.

CNIe carte nationale d'identité électronique
La nouvelle carte d’identité est électronique. // Source : Melvyn Dadure pour Numerama

Face à cet embouteillage de demandes, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a présenté en conférence de presse, ce 4 mai 2022, un plan d’urgence pour réduire les délais. Parmi les mesures : les documents d’identité des étudiants resteront valables même expirés depuis 5 ans pour passer les examens ou s’inscrire au concour du code de la route.

Une nouvelle plateforme bientôt en service

Au cours de la conférence de presse, Gabriel Attal a annoncé des efforts « inédits ». Et parmi eux, une « plateforme commune de prise de rendez-vous en mairie ». Il n’en a pas dit davantage sur ce site, ni livré de date de lancement précise, mais cela pourrait effectivement permettre de fluidifier la prise de rendez-vous et, ainsi, accélérer le processus.

Quant au lancement, Gabriel Attal s’étant engagé à ce que chaque Français et Française puisse avoir ses nouveaux documents d’ici l’été, le lancement pourrait être imminent, d’ici fin mai 2022. Car c’est dans un délai d’un mois que le porte-parole a annoncé pour l’ensemble des dispositifs de ce plan d’urgence. Gabriel Attal a précisé qu’il devrait être possible, d’ici ce délai écoulé, de traiter jusqu’à 50 000 demandes supplémentaires par semaine.