Le site Which Face Is Real propose de jouer à un jeu particulier : réussir à différencier les visages humains de visages inventés par une intelligence artificielle. Et c’est plus difficile que cela en a l’air.

Devant nos yeux se trouvent deux photos très semblables. Deux femmes, toutes les deux rousses, nous fixent. Au premier coup d’oeil, absolument rien ne parait sortir de l’ordinaire. Pourtant, l’une des deux photos représente une personne qui n’existe pas, et a été créée par une intelligence artificielle. Votre but est de trouver quel visage est bien réel.

Sur le site Which Face Is Real, vous devez deviner quel visage appartient à une vraie personne. Et ça n'est pas toujours facile.  // Source : Which Face Is Real

Sur le site Which Face Is Real, vous devez deviner quel visage appartient à une vraie personne. Et ça n'est pas toujours facile.

Source : Which Face Is Real

Ces deux photos ont été publiées sur le site Which Face Is Real (ndlr : « Quel visage est réel » en français). Le site vous propose, sous la forme d’un jeu, d’identifier les photos créées par une intelligence artificielle, comme celles de This Person Does Not Exist. Et la tâche n’est pas toujours aisée.

Which Face Is Real est un projet créé par Jevin West et Carl Bergstrom, deux chercheurs de l’Université de Washington. Leur objectif est d’apprendre aux personnes à faire la différence entre les vrais et les faux visages. Les images sont soit des photos générées par une IA, soit des photos libres de droits de vraies personnes.

Vous pouvez, vous aussi, jouer à reconnaitre les vrais visages sur Which Face Is Real.

Which Face is Real, un jeu qui permet d’apprendre à identifier les faux visages

Pour reprendre l’exemple utilisé plus haut, le vrai visage est celui de la personne de droite. Quelques indices peuvent nous permettre d’identifier le faux visage.

Ces détails permettent d'identifier un faux visage // Source : Capture d'écran Numerama

Ces détails permettent d'identifier un faux visage

Source : Capture d'écran Numerama

Les intelligences artificielles, si elles arrivent à produire des résultats impressionnants, rencontrent cependant toujours quelques difficultés lorsqu’il s’agit des détails. Ainsi, on peut voir au niveau des cheveux, du col de vêtement, et de l’oreille que l’image n’est pas « normale » : les pixels ne sont pas alignés, ou le résultat apparait flouté.

Mais il faut parfois aller plus loin dans l’analyse des visages, comme dans l’image ci-dessous : contrairement à ce que les plages de couleurs dans le fond de la photo de droite pourraient laisser penser, il s’agit bien d’une photo de personne réelle. Les effets de lumière sont, cependant, déroutants, surtout que les détails sur les boucles d’oreille de la femme ne sont pas toujours très bien représentés.

Savez-vous dire quel visage est réel ?  // Source : Which Face Is Real

Savez-vous dire quel visage est réel ?

Source : Which Face Is Real

Sur la photo de gauche, il y a pour commencer un étrange aplat de couleur en haut à droite. Autre détail bien caché qui permet de voir qu’il s’agit une image créée par intelligence artificielle : les pupilles. Comme on peut le voir en regardant attentivement la photo ci-dessous, les pupilles ne sont pas parfaitement rondes. Ce détail peut passer inaperçu au premier abord, mais c’est un des signes distinctifs des images créées par IA, comme l’ont montré des chercheurs dans une récente étude.

Les pupilles de l'homme représenté sur la photo ne sont pas parfaitement rondes // Source : Whichfaceisreal

Les pupilles de l'homme représenté sur la photo ne sont pas parfaitement rondes

Source : Whichfaceisreal

Comment repérer les faux visages ?

Il n’y a pas que les défauts au niveau des pupilles, des oreilles, des textures de vêtements ou que les incohérences dans le fond pour vous permettre d’identifier les faux visages. Which Face Is Real en recense d’ailleurs sur son site dans une partie dédiée. Il faut notamment se concentrer sur les détails suivants :

  • Des irrégularités au niveau des dents,
  • Ce que les chercheurs appellent les « tâches d’eau » sur les photos, des sortes de tâches de pixels au milieu d’une photo,
  • Des défauts sur les lunettes, que les IA arrivent très mal à reproduire,
  • Des problèmes au niveau des cheveux, qui posent également un défi aux IA.

Si pour l’heure, ce savoir-faire peut sembler superflu, il pourrait devenir plus utile avec le temps. En effet, de plus en plus de personnes et de groupes malintentionnés se servent de ces photos générées par intelligence artificielle pour se créer une fausse identité en ligne. C’était par exemple le cas, en 2017, de Jenna Abrams, une supposée influenceuse conservatrice américaine, dont le compte était en fait animé par une entité gouvernementale russe qui se cachait derrière une photo créée par IA. Plus récemment, c’est tout un réseau de faux journalistes qui a utilisé de faux visages pendant plus d’un an avant de se faire démasquer.