Donald Trump a énervé Anonymous. Dans une vidéo, le groupe déclare la guerre totale au candidat à la primaire républicaine.

Pour les polissons du web, le premier avril est synonyme de blagues potaches qui font de notre beau monde virtuel un endroit où il n’est plus possible de croire personne. Pour Anonymous, cette année, ce sera l’occasion de lancer la première escarmouche dans une nouvelle guerre. La cible ? Donald Trump, le candidat aux primaires républicaines aux États-Unis d’Amérique qui se fait remarquer aussi bien par sa haine d’à peu près tout, des étrangers à Internet, en passant par l’Europe, la Chine, Apple ou Microsoft et ses résultats impressionnants face à ses concurrents plus modérés qui briguent comme lui l’investiture.

Cela n’a pas plu à Anonymous qui, par l’intermédiaire d’un porte-parole et dans la plus pure tradition théâtrale du groupe, a annoncé son intention d’entrer en « guerre totale » contre Donald Trump. Le groupe s’est dit inquiet « des propos de haine » et de la possible « investiture » du candidat Républicain qui pourrait accéder à la présidence des États-Unis. La vidéo est une compilation des débordements les plus odieux de Trump, suivis des menaces du groupe. Anonymous affirme avoir suivi depuis longtemps le candidat et a donc décidé, face à l’urgence de la situation, de procéder à « cet appel aux armes de tous les hacktivistes du monde entier pour protéger notre futur et notre liberté ».

https://www.youtube.com/watch?v=Ciavyc6bE7A

Les consignes pour l’opération ont été laissées sur un ghostbin et la première cible de l’attaque semble être le site de campagne de Trump dédié à la ville de Chicago, www.trumpchicago.com. Comme il le fait souvent, l’intéressé pourrait être amené à répondre.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.