Mardi, le député socialiste Christian Paul a envoyé une lettre au Président de l’Assemblée Nationale pour demander des explications sur les dysfonctionnements qui ont provoqué les difficultés d’accès au flux de l’Assemblée lundi soir, pendant les débats sur la loi Création et Internet. Nous la reproduisons :

Disponible en PDF.

Monsieur le Président,

Alors que nos débats reprenaient hier sur le projet de loi  » Création et internet « , les connexions au site de notre Assemblée se sont avérées difficiles, puis impossibles pour un grand nombre de nos concitoyens dans l’incapacité d’être physiquement présents dans les tribunes de l’hémicycle.

Ainsi, j’ai reçu plusieurs mails d’internautes me signalant des difficultés d’accès à la retransmission vidéo de nos débats. L’information a été relayée par la presse spécialisée (PCInpact) qui commentait la séance en direct :  » Selon nos constatations, les flux de diffusion en Flash et RTSP plantent totalement. depuis 21h30. Les serveurs semblent incapables de suivre la demande des internautes, qui du coup ne peuvent suivre les débats en direct. On notera que Free diffuse également ces contenus en exclusivité sur la chaîne 90 de la Freebox, du 162 de la TV d’Orange par ADSL (…) « .

Par égard pour les millions de français concernés par ce texte dont nous n’avons de cesse de dénoncer le caractère liberticide, je vous demande de bien vouloir éclairer les parlementaires sur ces dysfonctionnements.

Il convient de mettre tout en œuvre en urgence, pour faciliter l’accès au droit à l’information de nos concitoyen à la reprise de nos travaux cet après midi. Je vous remercie de donner sans délais des instructions en sens.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’assurance de mes respectueuses salutations.

Christian Paul

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.