Il n’est pas toujours facile de faire la différence entre un film en haute-définition 720p et un même film en haute-définition 1080p. A moins de disposer d’un téléviseur Full HD, la différence est même imperceptible, puisque totalement inexistante. Profitant de la confusion, des pirates chinois commencent à inonder le marché noir de faux Blu-Ray qui cachent en fait des DVD améliorés.

Ils sont emballés comme de vrais Blu-Ray originaux avec boîte bleue, logo et même hologramme. Mais les faux Blu-Ray qui commencent à inonder le marché asiatique sont en fait des rips réencodés au format AVCHD et gravés sur de simples DVD, avec une résolution de 720 lignes contre 1080 pour les Blu-Ray. C’est mieux que les 540 lignes du DVD traditionnel, ce qui donne l’illusion au consommateur floué d’avoir acheté un vrai film haute-définition. D’autant que le format AVCHD est reconnu par toutes les platines Blu-Ray, mais pas par tous les lecteurs DVD.

Les pirates offrent ainsi un produit de bonne qualité, à pas cher (environ 5 euros le disque), sur un marché parfois déserté par les studios traditionnels qui n’y vendent pas leurs Blu-Ray. Warner Bros. a par exemple annoncé qu’il arrêtait de vendre des vidéos en Corée du Sud, parce qu’il était incapable de concurrencer le piratage qui est trop répandu dans certaines régions d’Asie.