Alex Jones, un complotiste américain connu pour avoir diffusé des mensonges sur le Covid, est en procès pour avoir dit qu’une tuerie de masse dans une école aux États-Unis n’avait pas réellement eu lieu. Ses avocats ont par erreur envoyé des preuves aux avocats des plaignants.

Il faut vraiment vérifier à qui l’on envoie des mails, d’autant plus lorsqu’on est avocat. Et, d’autant plus lorsqu’on est chargé d’assister une personnalité aussi particulière qu’Alex Jones, un complotiste américain, lors d’un procès très médiatisé.

Malheureusement pour Alex Jones, ses avocats n’ont, vraisemblablement, pas fait suffisamment attention, comme l’ont révélé les images diffusées par CNN. Ces derniers auraient envoyé par erreur un mail aux avocats des plaignants, leur fournissant par la même occasion de nombreuses preuves qu’Alex Jones avait menti aux juges. Un acte de parjure, qui pourrait l’envoyer en prison.

alexjones2
Ça ne va pas fort pour Alex Jones. // Source : Law&Crime Network / YouTube

Un procès en diffamation

Alex Jones est l’un des complotistes les plus connus des États-Unis, pour ses déclarations absolument insensées. Parmi ses théories du complot les plus médiatiques, on trouve sa déclaration sur les « armes météorologiques » que posséderait le gouvernement américain, le fait que des « produits chimiques dans l’eau » rendraient « les grenouilles gay », ou encore le fait qu’Hillary Clinton aurait dirigé un réseau pédophile depuis le sous-sol d’une pizzeria de Washington.

Mais, s’il est actuellement en procès, c’est pour une autre de ses déclarations. À la suite de la terrible tuerie de masse dans l’école américaine de Sandy Hook en 2012, Alex Jones a déclaré qu’il ne s’agissait en fait que d’un coup monté, et qu’aucun enfant ne serait mort : toutes les personnes sur le terrain auraient selon lui été des acteurs. Les parents des enfants victimes ont porté plainte contre lui, et il doit aujourd’hui répondre devant un tribunal américain de faits de diffamation.

Lors du procès, Alex Jones a, à de nombreuses reprises, nié avoir échangé des mails ou des SMS au sujet de Sandy Hook. Toutes les pièces qu’il a fournies et les déclarations qu’il a faites sont sous serment.

alexjones
Oh la boulette. // Source : Law&Crime Network / YouTube

Or, les avocats des parents des victimes de Sandy Hook ont obtenu des preuves qu’Alex Jones avait menti. Ses avocats auraient envoyé par mail et par erreur un énorme dossier, contenant l’entièreté de l’historique du téléphone d’Alex Jones de ces 2 dernières années. Le dossier contient des captures d’écran et des preuves selon lesquelles le complotiste aurait bien envoyé des messages à propos de la tuerie. Ils ont donc la confirmation qu’il a commis un parjure — un acte passible de plusieurs années de prison et d’une forte amende.

La séance du procès pendant laquelle l’avocat des victimes a révélé à Alex Jones tout ce qu’il savait, qui a eu lieu le 3 août 2022, a été diffusée sur les réseaux sociaux. Le moment où le complotiste s’est rendu compte de sa situation est déjà en train de devenir culte.

Grâce aux documents que les avocats ont obtenus, ils ont aussi découvert que lae site d’Alex Jones, InfoWars, gagnait jusqu’à 800 000 dollars par jour. Ils ont obtenu d’autres nombreuses informations financières que le complotiste n’avait jamais révélées.

Les internautes se demandent maintenant comment les avocats d’Alex Jones ont pu être aussi maladroits, et surtout, ne pas prévenir le complotiste de leur erreur. Comme on peut le voir dans la vidéo du procès, l’avocat adverse les a prévenus et leur a dit qu’il avait reçu par erreur les documents — les avocats d’Alex Jones n’auraient simplement pas pris les mesures nécessaires pour faire valoir leur droit à la confidentialité.

Peu après la fin de la séance, l’équipe de juges en charge de l’enquête sur l’invasion du Capitole survenue le 6 janvier 2021, dans laquelle Alex Jones est impliqué, a demandé à avoir également accès aux documents. Encore un mauvais moment à passer pour Alex Jones.