Deux des principaux multiplexes, Pathé Gaumont et UGC, annoncent que les prélèvements automatiques cessent pendant la période de l'épidémie du coronavirus. Depuis le 14 mars, l'accès aux salles est interdit.

Les jours passent, et les effets du coronavirus se font ressentir toujours plus. Dans le secteur du cinéma, la dernière mesure en date est celle des grands réseaux de salles que sont Pathé Gaumont et UGC. L’un comme l’autre viennent de préciser ce qui attend la clientèle pour les semaines à venir, avec la fermeture des salles, en particulier pour celle abonnée à une offre illimitée.

En ce qui concerne Pathé Gaumont, qui gère 82 complexes cinématographiques en France, le prélèvement bancaire automatique pour les abonnements CinéPass est suspendu dès le 16 mars et cela jusqu’à la réouverture des salles. Les spectateurs n’ont pas besoin de faire la moindre démarche. En outre, la somme couvrant la deuxième moitié de mars (du 15 au 31) sera remboursée sur le prochain prélèvement, via un système de régularisation qui sera mis en place lorsque les choses rentreront dans l’ordre.

Pour les autres clients, Pathé Gaumont fait savoir que toutes les réservations faites sur la période seront remboursées  intégralement, et la durée de validité des cartes prépayées sera prolongée. Pour l’heure, celles qui doivent expirer d’ici le 30 avril 2020 resteront acceptées jusqu’au 30 juin 2020. Ces échéances sont susceptibles de bouger en fonction de la situation épidémique en France.

Les abonnés pourront revenir au cinéma une fois la crise sanitaire passée. // Source : Pixabay (photo recadrée)

La production de films aussi touchée

Du côté d’UGC, qui compte un réseau de 49 cinémas, même son de cloche. Les abonnés à l’offre UGC illimité ne sont désormais plus prélevés, tant que les salles restent fermées. Là encore, la suspension est faite de manière automatiquement, sans avoir besoin de faire la moindre demande. Le montant couvrant la période du 15 au 31 mars sera remboursé, tout comme les réservations pour des séances après le 14 mars. Enfin seront prolongés les formules 5 places (de 60 jours) et points de fidélité (d’une période équivalente à celle de la fermeture).

Troisième grand réseau de cinémas en France, CGR n’a en revanche pas annoncé pour le moment de mesures. L’entreprise, à la tête de 71 multiplexes, n’a pas communiqué sur le sujet, ni sur les réseaux sociaux, ni sur son site. CGR propose un programme de fidélité et des offres particulières pour les moins de seize ans ou les anniversaires. Pour le public, il convient, en attendant, de se rapprocher du service clientèle.

Le basculement du pays au stade 3 et le confinement qui progresse un peu partout dans le monde bousculent fortement le planning des sorties cinématographiques, mais aussi celui des tournages. Ainsi, des longs-métrages à gros budget comme Mulan, Fast & Furious 9, James Bond 007 : Mourir peut attendre ont été reportés à plus tard, pour ne pas se planter au box office, et la production du prochain Mission Impossible et de nombreuses séries est suspendue, pour éviter tout risque.

Crédit photo de la une : M4tik

Partager sur les réseaux sociaux