Disney a proposé énormément d'argent pour acquérir certains actifs de la 21st Century Fox, notamment dans le cinéma et la télévision. Mais l'opération est encore loin d'être bouclée. En outre, le câblo-opérateur américain Comcast pourrait faire une contre-offre.

En annonçant au mois de décembre son intention d’acquérir de la 21st Century Fox, Disney a pris une très sérieuse option sur plusieurs activités de la société américaine dans la production cinématographique et télévisuelle, mais aussi dans la diffusion TV. Le géant du divertissement est aussi en position de récupérer les participations de la 21st Century Fox dans divers projets, comme le site de streaming Hulu.

Mais la transaction, gigantesque, n’est pas encore bouclée.

Disney a certes proposé 52,5 milliards de dollars en actions pour acquérir plusieurs morceaux de la 21st Century Fox, ce qui lui permettrait de faire tomber dans son escarcelle quelques-unes des licences les plus populaires au monde, comme X-Men, Avatar et Les Simpsons, mais aussi de préparer le futur du divertissement à la sauce Disney, en alliant distribution et production, en streaming ou à la TV.

Sauf qu’il faut encore que l’opération obtienne un certain nombre de feux verts : ceux des actionnaires de la 21st Century Fox et de Disney, mais aussi celui des autorités de régulation. Or concernant ce dernier, il est d’ores et déjà établi que prendra beaucoup de temps. Selon Deadline, citant le patron de la 21st Century Fox, cette étape sera a priori franchie qu’en 2019, au printemps ou à l’été.

CC Sean MacEntee

Comcast pourrait s’en mêler

Par ailleurs, une autre pierre se trouve dans le jardin de Disney, et cette pierre s’appelle Comcast. En effet, le câblo-opérateur pourrait venir jouer les troubles-fêtes avec une contre-offre d’environ 60 milliards de dollars. C’est ce que rapporte Reuters, qui a pu interroger trois personnes ayant connaissance de cette éventualité. Comcast serait déjà en discussion avec des banques pour se financer.

À lire le compte-rendu de l’agence de presse, il apparaît que Comcast n’a pas une envie particulière de mettre la main sur 21st Century Fox, ou du moins sur certains de ses actifs, mais qu’il s’agit plutôt d’une manœuvre au cas où la justice américaine approuve le rachat de Time Warner par AT&T pour 85 milliards de dollars. La décision des tribunaux doit être connue au mois de juin.

Partager sur les réseaux sociaux