Le projet avait été annoncé en début d'année, il s'apprête à être mis en œuvre. À partir de Firefox 60, des contenus sponsorisés apparaîtront dans les onglets. Mozilla explique que cette initiative doit lui permettre de moins dépendre de Google.

C’est une semaine cruciale pour les internautes se servant de Firefox. D’abord parce qu’une nouvelle version du navigateur web, numérotée 60, sera disponible à partir du mercredi 9 mai, conformément à la feuille de route fixée par la fondation Mozilla. Mais ensuite et surtout parce que la mise à jour du logiciel amènera avec elle les contenus sponsorisés de Pocket.

Tout le monde ne sera pas concerné d’emblée. Dans un message publié le 30 avril sur son blog, Mozilla indiquait que l’affichage d’éléments sponsorisés ne sera effectif que pour les internautes américains au mois de mai 2018, dans un premier temps. Mais à terme, il est dans les intentions de la fondation d’apporter cet affichage publicitaire à l’ensemble de sa communauté.

firefox-mozilla

Dans les faits, l’affichage de ces contenus sponsorisés ne se fera qu’à l’ouverture d’un nouvel onglet, dans une rubrique dédiée et il ne s’agira en aucune façon de contenus pauvres. C’est en tout cas ce qui est annoncé sur le papier, avec des publications issues du Guardian, un important journal britannique, ou de kottke, un blog américain à la solide réputation.

L’arrivée des contenus sponsorisées est connue depuis plusieurs mois, en tout cas pour les personnes qui suivent de près l’actualité de la fondation. Pour Mozilla, qui en a parlé en début d’année, ce projet vise à se doter d’une autre source de financement, afin de diversifier ses revenus. Aujourd’hui, et la fondation le sait, elle dépend beaucoup trop des versements de Google.

Google
CC WDNet

Pour casser cette dépendance, ou plus exactement pour en réduire l’importance, il a été décidé de miser sur des contenus sponsorisés via Pocket, le service de marque-pages que Mozilla a acheté début 2017. Consciente que le sujet est toujours sensible chez une partie des internautes, la fondation a assuré que son initiative sera ouverte, transparente, respectueuses de la vie privée, qualitative et maîtrisée.

En clair, il sera possible de désactiver ou de cacher ces contenus sponsorisés, même si ça ne fera pas les affaires de la fondation Mozilla, qui devra alors continuer à s’en remettre à ses accords avec les moteurs de recherche. Notez qu’elle accepte tout à fait les dons des particuliers, y compris les versements récurrents, si ses efforts de diversification financière hérissent le poil de certains.

Partager sur les réseaux sociaux