Les Émirats arabes unis poursuivent leurs gages de confiance vis-à-vis de la blockchain et des crypto monnaies : la ville de Dubaï vient d'annoncer la création de sa propre monnaie virtuelle, l'EmCash. Elle pourra être utilisée pour plusieurs services au quotidien.

Alors que plusieurs pays, comme la Chine et la Corée du Sud, ont interdit les levées de fonds liées à la crypto monnaie, d’autres États, comme les Émirats arabes unis, multiplient les gages de confiance à l’égard de ces monnaies virtuelles.

Dubai vient en effet d’annoncer la création d’une crypto monnaie officielle, l’EmCash, qui doit servir à régler des services publics comme privés. Selon Ali Ibrahim, responsable de l’économie de Dubaï, cette monnaie utilisable sur les smartphones dotés d’une option de paiement sans contact pourra être utilisée pour de « nombreux services publics comme privés, que ce soit le café quotidien, les frais de scolarité des enfants ou les transferts d’argent. »

Développée grâce à un partenariat entre la municipalité de Dubaï, la société locale Emcredit Limited et l’entreprise britannique Object Tech Group, elle fait partie intégrante du système de paiement EmWallet.

bitcoin monnaie virtuelle bitcoins

Dubai mise gros sur la blockchain

Les Émirats arabes unis entendent jouer un rôle précurseur dans le potentiel chamboulement économique qui s’annonce, comme l’indique Ali Ibrahim : « Ce projet est un bon exemple de notre ambition : ensemble, nous créons carrément un écosystème économique entièrement nouveau. Il utilisera la technologie blockchain pour rendre les échanges financiers moins coûteux, plus rapides et plus sécurisés tout en démontrant les avantages propres à l’adoption de cette technologie pour les gouvernements, les entreprises mais aussi les clients. »

Comme nous l’expliquions en juin, sous ses abords compliqués, la blockchain n’est autre qu’une base de données — d’informations, de titres, de contrats, de musique… — hébergée sur Internet, qui a pour particularité d’être distribuée à ses utilisateurs et d’établir des contrats entre particuliers, sans intermédiaire. Les Émirats arabes unis l’ont déjà adoptée pour de nombreux services.

Partager sur les réseaux sociaux