Les spectateurs des vidéos à 360° ou en VR disponibles sur YouTube regardent majoritairement droit devant eux, sans tirer profit de leurs possibilités d'immersion. Au point que la plateforme conseille à ses vidéastes de mettre l'accent sur cette partie centrale de leur vidéo, allant ainsi à l'encontre du principe même du format.

Désormais, les vidéastes de YouTube peuvent découvrir, parmi les statistiques disponibles dans coulisses de leur chaîne, la façon dont les spectateurs regardent leurs vidéos à 360° ou en réalité virtuelle.

La plateforme leur offre en effet la possibilité de savoir, grâce à une carte thermique, comment leur public a tendance à regarder ces vidéos immersives — en plein concert ou manifestation, par exemple — qui permettent de regarder tour autour de soi grâce au clavier et à la souris dans le premier cas, ou, dans le deuxième, simplement en tournant la tête grâce à un casque de réalité virtuelle compatible.

Le constat dressé par YouTube vient s’ajouter à la liste d’exemples illustrant la difficulté de la VR à décoller auprès du public. La plateforme conseille aujourd’hui aux vidéastes de se focaliser sur la partie la plus basique des vidéos à 360° : « Concentrez-vous sur ce qui est devant vous : la caractéristique essentielle d’une vidéo à 360°, c’est de vous permettre de regarder librement dans n’importe quelle direction mais, étonnamment, les gens passent 75 % de leur temps devant les 90 degrés centraux de la vidéo. N’oubliez donc pas de consacrer beaucoup de temps à ce qui se trouve devant le spectateur. »

Capture d’écran de The Register

Un aveu d’échec ?

Dans ses conseils aux vidéastes, YouTube souligne toutefois que les vidéos à 360° sont encore émergentes : « Bien que cette technologie puisse impressionner votre audience, n’oubliez pas qu’elle en est à ses débuts et qu’elle évolue rapidement. Servez-vous des informations présentées ici à titre de références, et non comme des consignes strictes à suivre pour déterminer où et comment utiliser des vidéos à 360 degrés et la réalité virtuelle. Cette tâche vous revient ! »

La plateforme dresse un autre constat surprenant : sur les vidéos en VR les plus populaires, l’essentiel des regards se fait dans le dos des spectateurs (à 20 %), sans vraiment s’arrêter sur ce qui se passe sur leur gauche ou leur droite.

Le constat est assez simple : si chacun(e) appréciera de pouvoir se plonger dans la fosse d’un concert en enfilant simplement un casque de réalité virtuelle, il/elle n’aura pas pour autant envie de regarder sur les côtés. Comme en situation réelle, où le public a  logiquement tendance à préférer regarder la scène plutôt que d’observer ses voisins, à l’exception de quelques brèves incursions de biais.

Pour inverser la tendance et amener les spectateurs à tirer pleinement profit des vidéos à 360°, YouTube livre un conseil d’une grande banalité : « Captez leur attention. Plus la scène est captivante, plus les spectateurs auront envie d’explorer entièrement la vue à 360°.  »

 

Partager sur les réseaux sociaux