Des ingénieurs de l'Université Carnegie-Mellon, en Pennsylvanie, ont mis au point un spray qui projette une peinture atypique. Cette substance est en effet capable de transformer n'importe quel objet en surface tactile, sur le modèle d'un écran de smartphone.

À la faveur d’innovations technologiques, les outils du quotidien peuvent trouver une utilité nouvelle. Après le bureau effaçable à l’infini, sur lequel vous n’aurez aucun scrupule à gribouiller, voici un objet capable de rendre n’importe quelle surface tactile. Développé par des ingénieurs l’Université Carnegie-Mellon de Pennsylvanie aux États-Unis, cet étrange spray possède la faculté de reproduire la technologie dont l’écran de votre smartphone est sans doute équipé.

Leur projet, nommé Electrick, associe ainsi la peinture par pulvérisation avec un logiciel. « Avec cette technologie, vous pouvez changer des tables, des murs, des meubles, des télécommandes — tout ce que vous pouvez recouvrir de peinture — en une surface tactile », précise Chris Harrison, responsable du Future Interfaces Group (FIG) de l’Université Carnegie-Mellon.

L’art de rendre une surface tactile

Ce procédé n’est évidemment pas basé sur de la magie, mais sur un algorithme. Ce dernier est capable de détecter les changements dans le flux électrique d’une surface conductrice. Ce phénomène porte le nom de tomographie par champ électrique (Electric Field Tomography) ; en attachant des électrodes à l’objet recouvert de cette peinture, qui fait office de conducteur, les ingénieurs se sont rendu compte qu’il était possible de détecter l’endroit où avait lieu un contact.

Electrick

« C’est très enthousiasmant de penser à la façon dont les entreprises pourraient appliquer ce genre de finitions pour créer des formes totalement nouvelles de produits interactifs, poursuit Chris Harrison. Par exemple, vous pourriez imaginer un volant capable de déterminer si vos mains sont placées au bon endroit.  » Les tests réalisés par les ingénieurs montrent ainsi comment Electrick permet de rendre tactile la surface d’une guitare ou d’un objet en forme de cerveau.

Dernier détail non négligeable : cette technologie ne coûte quasiment rien — moins de 1 $, selon les indications des ingénieurs. Certes, le procédé reste pour l’instant limité puisqu’il ne permet pas l’affichage des informations, qui doivent être lues sur l’écran d’un appareil annexe. La technologie n’est pas non plus encore capable de reconnaître plusieurs contacts en même temps.

Il faudra encore faire preuve d’un peu de patience avant de voir cette peinture du futur transformer l’intégralité des murs de nos maisons en surfaces tactiles.

Partager sur les réseaux sociaux