Les intelligences créatives, surtout celles concernant la création musicale, nous passionnent depuis toujours. Aujourd'hui, Magenta, un projet Google bien connu, rend tangible et bluffant ses récents progrès en proposant à chacun de jouer en duo avec l'IA sur un bon vieux clavier noir et blanc.

Ce vendredi, Yotam Mann du Google Creative Lab et les équipes de Magenta, l’intelligence artificielle destinée à la création de Google, ont dévoilé leur dernier et très impressionnant travail : le AI Duet.

Derrière ce nom étrange et cette interface aussi sombre que sobre, l’AI Duet est une démonstration en temps réel des capacités du réseau neuronal de Mountain View, accessible à n’importe quel internaute. Et à ce titre, la démonstration est vraiment bluffante, d’autant qu’il est particulièrement rare pour l’internaute lambda de se confronter aux fameuses IA de la création.

Sur Numerama, nous suivons de nombreux projets justement liés à la création musicale, comme le très parisien Sony Music Lab et ses travaux sur Bach ou les Beatles, mais également IBM, qui réserve ses démonstrations aux artistes et non pas aux curieux. Or pour Magenta, Google a toujours considéré que le grand public devait faire parti intégrante de l’aventure de l’IA. De fait, dès les premières compositions du robot, même tâtonnantes, le géant californien publiait ses résultats.

Aujourd’hui, les ingénieurs de Magenta vont donc plus loin en proposant une démonstration en temps réel de l’intelligence artificielle, un vrai défi. Ici, Magenta a comme rôle de vous accompagner au piano en choisissant, en fonction de votre propre création, des suites de notes plus ou moins harmonieuses avec votre propre jeu. De fait, dès lors que vous commencez à tapoter sur le clavier virtuel du piano — ou que vous branchez votre clavier — l’IA va suivre toutes les notes que vous pincez afin de construire une suite plus ou moins logique à votre travail.

Si le résultat peut être déroutant, la démonstration  est bluffante. Les pianistes confirmés y trouveront assurément des défauts, mais la rapidité de la réponse de l’IA et sa capacité à jouer des notes très différentes de notre jeu tout en conservant une logique certaine, même étonnante, est tout à fait impressionnante.

Enfin, l’IA créative semble plus que jamais à portée de mains et on perçoit, de manière instantanée, comment ces réseaux de neurones pourront demain s’installer dans les studios et dans la vie des artistes.

Partager sur les réseaux sociaux