Après 6 mois de développement, la dernière version de la distribution GNU/Linux préférée du grand public est livrée avec ses nouveautés. Soyez prêts pour Yakketi Yak.

Octobre est le mois des nouvelles version des distributions GNU/Linux et la plus célèbre, Ubuntu, livre sa 16.10 avec quelques nouveautés et beaucoup d’ajustements par rapport à la dernière LTS, 16.04.

Loin d’être une mise à jour qui va exciter les passionnés, cette 16.10 est un cru modeste et est surtout là pour préparer les grosses nouveautés à venir en 2017 (Unity 8). Néanmoins, cette nouvelle version gagne quelques petites fonctionnalité et mises à jour de logiciels. Faisons le point.

desktop-overview-hero

Yakketi Yak

Vous trouverez ainsi de nombreux et petits ajustements dans Unity et dans le gestionnaire de fenêtres Compiz. Des améliorations qui accélèrent légèrement l’ensemble et donnent un sentiment de rapidité et de solidité par rapport aux dernières versions. Une version Low Graphics Mode de Unity est également déployée pour les machines virtuelles notamment.

Le gestionnaire de fichier Nautilus, de Gnome, est également mis à jour avec une interface significativement améliorée d’un point de vue de l’expérience utilisateur grâce à sa version 3.20. Et le noyau Linux a lui aussi été mis à jour.

nautilus-in-ubuntu-1610

Il y a également pour cette nouvelle version une image ISO encore plus grosse à télécharger. Depuis l’abandon du format CD, 700 Mo, Ubuntu ne cesse d’augmenter la taille de ses fichiers d’installation. En avril dernier l’ISO approchait les 1,4 Go, et aujourd’hui c’est une image de 1,5 Go qu’il faut télécharger. Le choix a été fait pour intégrer des fichiers de traduction, les paquets de langues qui habituellement étaient à ajouter après installation.

Enfin pour les early-adopters, Ubuntu 16.10 dispose d’une session pour tester Unity 8. Encore très loin d’être utilisable au quotidien, la session sert vraiment de démonstration technologique et vous permettra peut être de remonter des bugs avant la généralisation de la tant attendue version 8 de l’interface.

Même s’il y a peu de nouveautés, les versions qui suivent les LTS sont généralement de bonnes idées pour les enthousiastes qui veulent de la nouveauté sans le côté bleeding edge qui risque d’être au rendez-vous quand les 17.04 et 17.10 proposeront Unity 8 par défaut.

Pour essayer et adopter cette 16.10, rendez-vous sur Ubuntu.com.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés