La Ville de Paris propose cet été aux internautes de jouer aux aménageurs d'espaces publics, à travers un simulateur qui permet de concevoir soi-même les grandes lignes du futur parc de Chapelle Charbon.

Utiliser des outils aussi modernes que ludiques pour alimenter la démocratie locale. Comme le rapporte Usine Digitale, depuis le 1er août la Ville de Paris propose à tous les internautes un jeu vidéo à la Sim City pour concevoir le futur aménagement du parc de Chapelle Charbon, une zone de 6,5 hectares actuellement occupée par une friche ferroviaire,

« La première tranche du parc, d’une superficie de trois hectares, pourrait être livrée en 2020 après le départ du Five Paris, un centre de foot en salle installé dans l’ancienne halle Sernam. Le projet permettra de créer des nouveaux logements, adossés aux logements existants, et de réaliser les aménagements nécessaire à la desserte du quartier en ouvrant les impasses au nord de la rue Tristan Tzara », explique l’administration. Les travaux débuteront en 2018, ce qui laisse à la mairie le temps de finaliser les plans d’aménagement.

développé par Digiworks avec le soutien de Ville Ouverte et de Stratéact qui en assurent la diffusion via la plateforme imaginons.paris

6,5 hectares à aménager

Or c’est tout l’intérêt de ce petit jeu créé par développé par Digiworks avec le soutien de Ville Ouverte et de Stratéact qui en assurent la diffusion via la plateforme imaginons.paris jusqu’au 30 septembre. Il propose aux internautes de placer des éléments sur l’ensemble des trois hectares de la première tranche, dans une vue en 3D isométrique, typique des jeux vidéo de city builders. Il devient ensuite possible de s’attaquer à la deuxième tranche, qui « permettra l’extension du parc jusqu’à la rue d’Aubervilliers, ainsi que la construction de programmes mixtes logements/activités à proximité du pôle Rosa Parks ».

parc01

Dès le départ, le joueur architecte paysagiste est invité à réfléchir aux besoins de l’ensemble des populations qui peuvent occuper le parc, de l’enfant qui vient pour s’amuser avec sa nounou, jusqu’au retraité qui y nourrit les canards, en passant par les sportifs qui viennent faire de l’exercice, les couples d’amoureux, ou encore les business men qui se donnent rendez-vous. Le joueur doit choisir entre des éléments classés en six catégories :

  • Nature (pelouse libre, bosquets, arbres, …)
  • Mobilier (banc, transat, table de pique-nique, table de ping-pong…)
  • Sport et loisirs (aires de jeux, parcours accrobranche, pistes de vélo, terrains de foot…)
  • Agriculture urbaine (jardins partagés, ferme pédagogique, ruchers, …)
  • Culture (œuvre d’art, théâtre de plein air…)
  • Services (toilettes, buvette, chemins, portail…)

Une fois le parc de ses rêves créé, le site demande à l’internaute de renseigner son identité pour soumettre le projet, et de proposer d’autres idées de modules. « Aucune des données personnelles collectées lors de l’inscription (nom, prénom, adresse email, etc.) ne sera utilisée à des fins commerciales ou politiques », précisent les conditions générales, qui ne disent rien de la titularité des droits d’architecte.

parc02

Néanmoins le but n’est pas tant d’obtenir un plan clés en main (l’outil reste bien trop minimaliste pour ça) que, certainement, glaner des statistiques sur les équipements les plus recherchés par les Parisiens, pour savoir comment arbitrer les choix. Il a aussi une fonction éducative, en permettant de prendre conscience du coût des différents équipements, et des nécessités de concilier tous les besoins.

« C’est la première fois que la Ville de Paris instaure une démarche participative de ce type. L’ensemble des propositions recueillies permettra d’aider la Ville de Paris à décider des aménagements et équipements du futur parc », explique la mairie.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés