Sur les Nexus, smartphones dessinés et créés par Google, l'expérience d'Android est pure. Pour ses prochains produits, Mountain View pourrait pourtant ajouter un peu de singularité dans l'interface de ses smartphones.

Les prochains Nexus seront bien évidemment pré-installés avec la dernière version d’Android, il s’agirait donc de Nougat, aussi connu par son nom de code 7.0. Pourtant selon Android Police, qui possède de sérieux arguments pour appuyer leur théorie, les prochains appareils made-in-Mountain-View se doteraient de spécificités propres dans leurs interfaces. En premier lieu sur le lanceur d’application qui dans les leaks du média spécialisé se révèlent très différent du lanceur affiché sur les versions développeurs d’Android 7.0.

nexus2cee_5_thumb

Pour rappel, le lanceur d’applications n’avait pas reçu d’attentions particulières depuis Marshmallow (6.0), et Nougat n’avait jusque-là pas montré de signes de grandes modifications à venir. Par ailleurs, il faut souligner que selon Android Police il ne s’agit pas d’une mise à jour destinée à Android Nougat et tous les appareils qui l’embarqueront mais bien aux seuls Nexus. Et à l’avenir, peut-être pourrions-nous retrouvez cette interface grâce à l’application Google Now Launcher qui devrait changer au lancement de Google Assistant.

Google Assistant ?

Car si cette modification semble de prime abord très esthétique, avec le fameux tiroir d’applications qui disparaît pour être remplacé par un geste vers le haut, et d’autres éléments que l’on vous laisse découvrir, elle semble surtout faire la part belle aux ingénieuses fonctions de l’assistant virtuel de Google. Avec une meilleure intégration de Now on Tap, et des différentes fonctions intelligentes. Ce n’est là qu’une théorie, mais nous ne serions pas étonnés de voir l’interface devenir le pilier du Google Assistant sur Android, cela fait sens et semble étonnamment évident.

Néanmoins la modularité propre au système de Google a toujours permis de remplacer le launcher en quelques instants sur un smartphone. Le fait que la société ait laissé les développeurs créer des expériences et des interfaces différentes peut faire passer les Nexus pour des smartphones appauvris.

De plus, tant que les utilisateurs se tourneront vers d’autres applications que celles de Google, l’unification de l’expérience d’un assistant virtuel semble compliquée, celui-ci étant par logique rattaché à l’interface centrale des smartphones, comme Siri et Cortana qui sont intégrés au cœur des systèmes. Jusque-là Google n’avait, sur Android, qu’une barre de recherche flottante pour s’intégrer dans l’expérience utilisateur.

Toutes ces captures et informations révélées par Android Police sont à prendre avec les pincettes de rigueur, en attendant une arrivée des prochains Nexus sur le marché.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés