Google a profité de sa conférence annuelle, Google I/O, pour présenter une version hautement enrichie de son son assistant personnel, Google Now.

Au cours de sa conférence de presse ayant eu lieu ce mercredi dans son quartier général à Mountain View, Google a présenté une version améliorée de son assistant personnel, Now, baptisée pour l’occasion Google Assistant. L’idée ? Prendre en compte le contexte autour de la requête de l’utilisateur, sans que celui n’ait besoin de formuler une question précise, de façon à rendre le processus plus naturel.

Sur scène, Sundar Pichai, le CEO de Google, a donné en exemple une requête basée sur une photo représentant le Cloud Gate, une sculpture urbaine de l’artiste britannique Anish Kapoor. L’usager a juste besoin de questionner Google Assistant pour savoir ce que c’est, et le système « comprend » que l’objet de la demande porte sur la structure centrale de la photo et non ce qu’il y a autour.

Google Assistant 01

Avec Google Assistant, la firme de Mountain View rassemble toutes ses technologies en une seule application au service de l’utilisateur. Dans la vidéo de démonstration, il suffit d’activer l’option avec « OK Google » et de formuler sa requête. « Montre-moi le trailer du film Angry Birds », « quel âge à le Taj Mahal », « emmène-moi là-bas », « montre-moi les gros titres », et ainsi de suite.

Google Assistant a également l’avantage de lier les requêtes entre elles afin de conserver une logique entre les requêtes, lorsque cela s’y prête. Dans les exemples ci-dessus, on voit par exemple qu’un lien est établi entre la deuxième et la troisième requête, sans que l’usager ait besoin de repréciser de quoi il parle. Le système imaginé par Google propose aussi des suggestions à l’usager, au fil de la discussion.

Conversational Google
Le rôle de la conversation pour que les choses soient faites.

La naissance de Google Assistant est justifiée par le fait que près d’une requête sur cinq sur le moteur de recherche s’effectue de manière orale. Ce n’est pas encore un tsunami, mais la tendance est là : les utilisateurs sont en train de prendre le pli de formuler à haute voix leurs demandes et, par voie de conséquence, d’engager une sorte de conversation avec leur assistant numérique.

Google Assistant, qui ne fonctionne pour l’instant qu’en anglais au regard des diverses démonstrations effectuées par la firme de Mountain View, mais dont on peut facilement deviner qu’il sera décliné dans d’autres langues dans les semaines et les mois à venir, sera par ailleurs capable de marcher sur divers terminaux, du smartphone à la tablette, sans oublier les ordinateurs et les accessoires connectés, comme les montres.

Ci-dessous, des exemples de conversation qui peuvent s’établir entre l’utilisateur et Google Assistant à propos des films à voir.

io19

io20

io22

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés