Uber met à disposition des développeurs d'applications tierces des informations sur les trajets de ses utilisateurs. Ainsi, l'application Uber pourra créer une synergie poussée avec des applications proposant du divertissement, de l'information ou des bons plans.

Trip Experiences : voilà le nom donné par Uber à la mise à jour de l’API de son application, cette interface qui permet aux développeurs de services d’intégrer dans leurs applications des fonctionnalités liées à une application tierces. Pour faire simple, l’application Uber peut désormais donner à d’autres applications sur votre smartphone des informations sur votre voyage.

En pratique, cela permettra par exemple à une application de streaming audio de vous proposer une playlist de la durée exacte de votre trip. De même, une application de tourisme à la Yelp ou à la TripAdvisor pourrait vous offrir des bons plans dans le coin où vous arrivez, un restaurant ou un hôtel. On imagine également des applications d’actualités ou des lecteur d’ebooks qui pourraient analyser ces informations pour vous afficher des contenus qui se lisent dans le temps exact de votre voyage.

Uber_experiences.0
L’utilisateur en bas à droite lit clairement Numerama

Évidemment, tout cela ne se fera pas sans votre approbation : une application tierce qui entend utiliser les données fournies par Uber devra d’abord vous demander la permission de les partager — et vous pourrez arrêter ce partage à tout moment. On imagine que si vous pouvez apprécier d’avoir des playlists ajustées parfaitement à votre trajet, qu’un Burger King vous envoie ses promos quand vous passez devant pourrait ne pas vous réjouir.

Pour éviter que ce qui se présente comme un service devienne une manière de vous harceler par des publicités, Uber entend contrôler les applications qui seront capables de jouer avec les informations de ses utilisateurs. « Toutes les applications qui peuvent utiliser ces données doivent être sur notre liste blanche car nous souhaitons que l’expérience utilisateur reste positive  », a commenté la compagnie.

Capture d’écran 2016-01-12 à 10.17.51

Contacté par Numerama, Uber France n’avait pas encore, ce matin, d’informations sur d’éventuels premiers partenaires. Uber espère voir les premières applications intégrer cette technologie dans le courant de l’année 2016.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés