Passionnés d'infrastructures futuristes, la Norvège a un concept nouveau pour vous. Afin d'affaiblir le lent et coûteux transfert des ferrys sur ses nombreux fjords, les autorités norvégiennes ont imaginé un pont-tunnel inédit.

La Norvège, pays disposant d’un quasi-monopole sur les fjords, a inventé un nouveau moyen de traverser ces splendeurs de la nature qui craquellent le territoire nordique.

Le fjord le plus profond de la Norvège s’enfonce à plus de 1,6 km sous l’eau, empêchant ainsi de creuser un tunnel pour le traverser par la terre. Un pont n’étant pas tout à fait possible pour des raisons financières et de démesure du projet, les Norvégiens ont donc décidé de faire un compromis singulier entre un pont et un tunnel. Ils envisagent désormais la construction d’un pont-tunnel. 

norway-underwater-tunnel-02-889x500

Qu’est ce qu’un pont-tunnel ? C’est, selon le prototype des autorités, un tunnel submersible suspendu sous l’eau, à la manière d’une paille géante. Et malgré l’originalité de l’idée, les autorités en charge des infrastructures sont très sérieuses quant à l’utilisation d’une telle alternative pour les nombreux fjords ne permettant ni la construction d’un tunnel, ni celle d’un pont.

Moins coûteux qu’un tunnel, résistants aux évolutions météorologiques, et techniquement réalisables, ces tubes pourraient devenir une réalité.

The-Norwegian-Public-Roads-AdministrationVianova-1024x576

Ce qui le rend imaginable ? Le poids ainsi que la résistance du tube est aujourd’hui permise par les matériaux et les modes de constructions les plus modernes. Les ingénieurs norvégiens exigent néanmoins de la patience pour terminer leurs calculs sur la résistance du projet avant de penser à son installation en dur dans les eaux glaciales des fjords.

Avec plus de 1 000 tunnels déjà utilisés à travers la Norvège, dont 35 ont été creusés sous l’eau, les norvégiens sont en quelque sorte habitués aux défis d’infrastructures pour apprivoiser leur territoire accidenté. En revanche, il reste à la Norvège encore un grand nombre de fjords et de territoires à sortir de leur isolement, renforcés par des déplacements routiers lents.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés