Dans le cadre d'une expérience, la Nasa va mettre le feu à un cargo spatial pour analyser la propagation des flammes au sein du module, et améliorer ainsi la prévention et la maitrise des incendies dans l'espace.

Quand elle ne réfléchit pas au moyen de faire pousser des patates sur la planète rouge comme Matt Damon dans Seul sur Mars, la Nasa essaie d’anticiper les catastrophes spatiales, qu’il s’agisse d’une dépressurisation du module de vie, d’un départ d’incendie, d’une coupure électrique, d’une panne informatique ou d’un coup de folie d’un des spationautes. Dans l’espace, les dangers ne manquent pas.

C’est justement l’un de ces scénarios qui sera expérimenté le 22 mars avec Orbital ATK, un partenaire commercial de l’agence spatiale américaine. L’entreprise enverra en effet un cargo en direction de la station spatiale internationale. Jusque là, il s’agit d’une opération de ravitaillement tout ce qu’il y a de plus banal.

cygnus nasa

Mais une fois les vivres déchargés par les astronautes, le cargo Cygnus entamera une mission dans le cadre de l’expérience Saffire. La Nasa va mettre le feu à un matériau inflammable pour étudier comment se propagent les flammes en condition de micropesanteur.

Durant une conférence de presse, Gary Ruff, un ingénieur aérospatial de la Nasa au centre de recherche spatial Glenn a rassuré tout le monde : aucun astronaute ne sera maltraité durant l’expérience. Afin que celle-ci ne se termine pas en remake de Gravity, le vaisseau sera placé à bonne distance de l’ISS et sur une orbite beaucoup plus basse. D’après Ruff, « l’équipage de la station n’aura aucune interaction ou connaissance de ce qui se passe à bord du cargo ».

À l’intérieur du four le plus cher du système, différents capteurs mesureront la température ainsi que les niveaux d’oxygène et de dioxyde de carbone. Selon les estimations de la Nasa, la capsule devrait cuire pendant une vingtaine de minutes, durant lesquelles deux caméras enregistreront l’évolution du feu. Une fois les informations téléchargées (il faut compter environ une semaine), le cargo aura droit à une seconde cuisson en pénétrant dans l’atmosphère terrestre.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos