Une équipe de recherche britannique a réussi à transférer des données à une vitesse record de 1,125 Tbit/s. Cette avancée pourrait permettre de soutenir la consommation croissante de contenu en ligne qui sature les réseaux.

Des chercheurs de l’University College de Londres ont battu un nouveau record de vitesse de transfert de données en poussant les limites d’un système de transmission par fibre optique. Ils ont atteint le débit ahurissant de 1,125 Tbit/s. Les résultats de leur étude ont été publiés dans la revue Scientific Reports.

Le Dr Robert Maher, responsable de l’équipe de recherche explique que pour obtenir ce résultat, les scientifiques ont utilisé une série de techniques de traitement du signal et les théories de l’information.

Il s’agit du plus gros transfert d’informations jamais enregistré en utilisant un seul récepteur

L’installation mise en place par les équipes de recherches reposait sur la transmission de données à travers quinze canaux différents, reliés à un seul récepteur. Chaque canal contenait un signal optique d’une longueur d’onde différente. Chaque canal est ensuite modulé séparément et combiné dans un seul et même signal que les équipes ont nommé « super-canal  ».

Les chercheurs ont également dû utiliser un super récepteur pour recevoir le flux du super-canal d’un seul coup. Maher affirme qu’il s’agit « du plus gros transfert d’informations jamais enregistré en utilisant un seul récepteur ».

L’avenir des infrastructures en fibre optique

À titre de comparaison, Robert Maher compare ce débit au débit moyen de 24 Mbit/s au Royaume-Uni, soit 50 000 fois moins que la performance des chercheurs. « Pour vous donner un exemple, le débit de transfert que nous avons atteint permettrait de télécharger entièrement la série Game of Thrones en HD en une seule seconde » s’est plu à dire Maher dans un communiqué de presse.

Financée par l’EPSRC, Le conseil de Recherche Scientifique en Sciences Physiques et en Ingénierie (en anglais Engineering and Physical Sciences Research Council), cette recherche vise à améliorer les infrastructures en fibre optique pour soutenir notre utilisation toujours plus ubiquitaire de l’informatique et l’explosion de la consommation de contenu en ligne. Mais ces avancées profiteront également à la démocratisation du Cloud et des services de santé en ligne ainsi qu’à l’essor des villes connectées et de l’Internet des Objets.

Le débit de transfert que nous avons atteint permettrait de télécharger entièrement la série Game of Thrones en HD en une seule seconde

Cependant, si cette technologie représente le futur des systèmes de communication à haute capacité, elle n’est pas encore prête à être commercialisée. Les chercheurs doivent encore reproduire l’expérience sur une longue distance afin d’étudier la distorsion du signal lorsque l’émetteur est séparé du récepteur par une centaine de kilomètres.

 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés