La NASA a réussi la mise en orbite de l'Optical Communications and Sensor Demonstration (OCSD), un système de communication à très haut-débit embarqué dans un satellite miniature de 10 cm cube.

La NASA a annoncé lundi le succès de la mise en orbite du premier satellite CubeSat de la mission Optical Communications and Sensor Demonstration (OCSD), qui vise à démontrer la viabilité des satellites miniatures pour différentes fonctions opérationnelles importantes, dont la communication à très haut débit par laser. L’engin cubique, qui mesure seulement 10 x 10 x 10 cm, devrait être capable de transmettre des données jusqu’à 200 Mbps.

Comme le rappelle The Register, les technologies de communication spatiale les plus sophistiquées comme le Lunar Laser Communication Demonstration (LLCD), lancé en 2013 avec le Lunar Atmosphere and Dust Environment Explorer (LADEE) pour communiquer entre la Lune et la Terre, atteignent 622 Mbps. L’objectif de la NASA n’est donc pas de remplacer ces systèmes très coûteux et volumineux, mais d’apporter avec les nano-satellites une alternative viable à toute une industrie qui pourrait lancer des CubeSats à un coût abordable, sans compromis sur la quantité de données qui peuvent être transférées.

Contrairement au LADEE qui est équipé d’un moteur qui permet d’orienter le laser indépendamment du satellite, les lasers de l’Optical Communications and Sensor Demonstration (OCSD) sont à orientation fixe. Toute la difficulté consiste donc à orienter très précisément le nano-satellite pour que le faisceau atteigne parfaitement sa cible.

« Une plate-forme à faible coût pour les missions de la NASA »

C’est là l’objectif de cette première mission de la NASA, qui veut réussir à pointer le laser vers un autre satellite, afin de réaliser une chaîne de communications. L’agence américaine commence ainsi une série de six démonstrations sur les différentes technologies embarquées dans le CubeSat, telles qu’un nouveau système de propulsion permettant de piloter l’engin spatial vers un point donné, et de s’amarrer.

« Les petits satellites, y compris les CubeSats, jouent un rôle de plus en plus important dans l’exploration, la démonstration de technologies, la recherche scientifique et les investigations éducatives à la NASA », explique l’agence. « Ils fournissent une plate-forme à faible coût pour les missions de la NASA, y compris pour l’exploration de l’espace planétaire ; l’observation de la Terre ; la science fondamentale terrestre et spatiale ; et le développement d’instruments scientifiques précurseurs comme les communications laser d’avant-garde, des communications de satellite à satellite et les capacités de mouvement autonome. Les CubeSats offrent également un moyen peu coûteux d’engager les étudiants dans toutes les phases de développement du satellite, le fonctionnement et l’exploitation dans le monde réel, la recherche concrète et dans l’expérience de développements sur des engins pouvant être lancés, financés par la NASA ».

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés