Les cinémas IMAX commencent à construire des salles adaptées à la réalité virtuelle. Une doit ouvrir au Royaume-Uni d'ici la fin de l'année. Et en France ? Des discussions sont en cours avec Pathé.

Le cinéma en réalité virtuelle devient une réalité en Europe. Outre-Manche, la chaîne IMAX prévoit d’ouvrir une première salle à Manchester d’ici la fin de l’année avec un catalogue de courts-métrages d’une durée de quelques minutes. Une première étape qui pourrait bien en appeler d’autres avec, pourquoi pas, la création d’une salle de VR en France, à un endroit qui reste à définir.

Interrogé par l’Usine Digitale, le patron du groupe IMAX, Richard Gelfond, confirme que des discussions existent pour l’installation d’un centre de réalité virtuelle. « Il nous faut trouver le bon endroit, avec la bonne configuration pour que cela tienne la route financièrement », explique-t-il. C’est avec l’exploitant de salles Gaumont Pathé que se font les négociations, puisqu’il possède sept salles de ce type en France.

starbreeze
Les salles IMAX utiliseront le casque Starbreeze.

Il y a aujourd’hui deux salles en région parisienne (Disney Village et Ivry sur Seine) et cinq autres qui se trouvent essentiellement vers le Sud, à l’exception de Rouen : Toulon, Lyon, Montpellier et Toulouse. L’Île-de-France semble le choix le plus évident car c’est l’endroit le plus peuplé de France. Mais le cas anglais montre que ce critère n’est pas forcément celui qui est décisif, sinon Londres aurait été choisie.

Cela étant, le groupe IMAX ne cherche pas forcément à coller son centre de VR à côté de l’une de ses salles. Il pourrait très bien figurer dans un multiplexe Gaumont Pathé tout à fait classique. « Dans nos discussions avec Pathé nous avons abordé la question de savoir si un centre pourrait être situé dans un multiplexe qui ne possède pas de salle IMAX et, oui, c’est tout à fait possible ».

Des discussions avec Pathé

Contrairement aux salles classiques pour l’IMAX qui peuvent accueillir des centaines de clients pour voir un film sur un très grand écran, les salles de VR proposeront une expérience en petit comité, presque intimiste. On parle d’une capacité d’accueil de 10 à 15 personnes, chacun avec un siège individuel. Mais si le succès est là et s’avère durable, la possibilité d’accueillir plus de monde existe.

Le coût pour construire une salle de réalité virtuelle pour du cinéma est évalué à moins de 500 000 dollars, ajoute Richard Gelfond, qui précise qu’un partenariat est actuellement en cours avec Google sur deux caméras dédiées à la réalité virtuelle, une pour le grand public et l’autre pour les professionnels. Quand seront-elles disponibles ? À la fin 2017, selon le président d’IMAX. Il faudra faire preuve de patience.

Sinon, vous pouvez toujours aller voir du côté de PickupVRcinema si vous habitez près de Paris. La salle, qui doit ouvrir fin octobre, propose des films en réalité virtuelle avec une immersion à 360°. Des programmes composés de 3 à 5 films sont proposés. Leur durée totale varie de de 30 à 40 minutes.

 

À lire sur Numerama : Cinéma IMAX  : les salles de réalité virtuelle arrivent en Europe

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés