Pour célébrer l'arrivée prochaine des Jeux olympiques dans son pays, le premier ministre japonais a fait une apparition remarquée lors de la cérémonie de clôture à Rio de Janeiro.

Imaginez. Nous sommes en 2020 et les Jeux olympiques d’été viennent de s’achever au Japon. La France a été choisie par les membres du comité international olympique pour accueillir la prochaine olympiade, qui aura lieu en 2024 à Paris. Arrive alors sur scène le président de la République au moment de la cérémonie de clôture à Tokyo pour reprendre le flambeau de la compétition. Et plutôt que d’apparaître en costume, le chef de l’État fait le choix de se grimer en… Astérix.

Une telle séquence pourrait-elle vraiment avoir lieu en France ? Rien n’est moins sûr. Cela ne siérait certainement pas à la fonction qui exige une certaine tenue — à la fois vestimentaire et dans l’attitude. Au Japon par contre, ce genre de considération est, il faut croire, nettement moins contraignant. Preuve en est avec l’apparition remarquée du premier ministre nippon Shinzō Abe lors de la cérémonie de clôture aux JO de Rio après plusieurs semaines de compétition.

Après une courte vidéo mêlant des personnages en images de synthèse bien connus de la culture japonaise — Mario (sans doute le personnage de jeu vidéo le plus connu) et Doraemon (un personnage de manga très populaire au pays du Soleil levant) — sur fond de décor filmé en prises de vue réelles, la séquence revient soudainement au Brésil, dans le stade Maracanã, à Rio de Janeiro. Au centre du terrain, dans un tuyau vert que les joueurs connaissent bien, apparaît alors Shinzō Abe avec tout l’attirail du parfait plombier italien : la casquette, la salopette bleue.

Il ne manquait finalement que le léger embonpoint et l’épaisse moustache pour compléter ce cosplay inattendu.

Derrière la participation très décalée — mais fort sympathique — de Shinzō Abe aux festivités se révèle le poids de l’industrie culturelle japonaise. Un poids qui est considérable : il suffit de regarder le succès des jeux vidéo, des mangas et des dessins animés dans le monde pour l’admettre. Nul doute que le pays profitera des Jeux olympiques pour miser sur l’un des aspects les plus performants de son soft power, mais aussi pour mettre en avant son savoir-faire technologique, avec de la connexion mobile en 5G et de la diffusion de vidéo en ultra haute définition (8K).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés