Conscient qu'il risque d'y perdre beaucoup de clients, le fournisseur de VPN NordVPN assure qu'il se bat pour éviter le blocage de ses adresses IP par Netflix.

En début d’année, Netflix a annoncé qu’il bloquerait l’accès à ses catalogues étrangers depuis des VPN, mettant fin à une tolérance bien agréable pour ceux qui sont frustrés de devoir attendre que certaines saisons ou séries soient enfin disponibles en France. Aussi puissant soit-il, le service de SVOD a dû se plier aux règles de filtrage géographique imposées par les ayants droit, qui doivent pouvoir vendre des exclusivités de distribution dans les différents pays du monde en garantissant la réalité de cette exclusivité.

Netflix a donc commencé à mettre en œuvre le blocage de plages d’adresses IP connues pour abriter des proxys ou des VPN, mais c’est un jeu du chat et de la souris. Le fournisseur NordVPN a ainsi envoyé dans les rédactions un communiqué dans lequel il confirme d’une part que ses services ont commencé à être bloqués par Netflix, mais dans lequel il annonce d’autre part avoir déjà trouvé des solutions.

Il s’agit certainement de déployer d’autres serveurs avec d’autres plages d’adresses IP, peut-être mieux réparties pour éviter les détections trop rapides.

Nous croyons en la liberté d’internet et le streaming sans frontières

« NordVPN a été informé de quelques erreurs de connexions, mais les a résolues en guidant les utilisateurs à travers une connexion alternative. De plus, nous pouvons confirmer que le service NordVPN fonctionne toujours pour accéder à Netflix US », assure le service. « Nous avons un certain nombre de stratégies en réserve si la répression par Netflix devient encore plus agressive ».

Sur le fond, le fournisseur de VPN s’oppose pour le principe aux blocages géographiques. Il dit « croire en la liberté d’Internet et le streaming sans frontières », et trouve anormal qu’un client américain ait accès à plus de 6 000 titres pour 9,99 dollars par mois, alors que le client danois va pouvoir regarder 2 000 titres seulement pour 9,99 euros.

« En résumé, NordVPN continuera à surveiller la situation malheureuse, et se battra pour fournir un accès plus équitable aux internautes, tout en s’assurant que la connexion à internet reste privée et sécurisée ».

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés