Les soutiens de François Hollande ont lancé un site internet de campagne en faveur du président sortant, qui devrait présenter sa candidature pour sa réélection en 2017. Le nom du site : « Notre Idée de la France ».

La rumeur était dans l’air depuis quelques jours. Le lancement aurait même dû se faire lundi, mais sans doute que la publication des chiffres encore catastrophiques du chômage ont-ils convaincu qu’il valait mieux attendre un jour ou deux, que la presse passe à autre chose. C’est donc finalement ce mardi que, comme l’avait annoncé Franceinfo, les soutiens à la candidature de François Hollande pour sa propre réélection en 2017 ont ouvert le site de campagne du président sortant.

Il s’agit de « Notre Idée de la France », un site dont l’URL reprend le slogan de campagne, qui a ouvert en début d’après-midi. Il permet aux internautes de découvrir et de relayer (et Internet oblige, sans doute aussi de se moquer et détourner) les arguments censés convaincre les électeurs d’accorder une nouvelle fois leur voix à François Hollande.

Le site au modernisme très relatif a un graphisme sobre, voire plat, et présente notamment « le vrai bilan de François Hollande » sous forme de différents argumentaires présentant l’action présidentielle depuis son arrivée à l’Élysée en 2012. Une page intitulée « Prenez les au sérieux » commente en vidéo les positions des adversaires de François Hollande, en particulier le Front National, Alain Juppé et Nicolas Sarkozy.

Mais l’ensemble manque d’une certaine modernité, et donne l’impression d’avoir été codé à-la-va-vite. Il est surprenant, par exemple, qu’il ait été fait le choix d’héberger les vidéos sur le serveur du site plutôt que sur une plateforme de partage comme YouTube ou même Dailymotion (si l’on veut faire français en France)… ce qui rend les vidéos impossibles à partager. Or faire campagne en 2016 sans faciliter un maximum le partage, c’est compliqué.

mitterrand

Un site de jeune dirigé par un moins jeune

Prétendument conçu par « les Jeunes de gauche », le site présente en page d’accueil une vidéo des jeunes soutiens de l’actuel président de la République, qui n’avait convaincu que 22 % des Français inscrits lors du premier tour de l’élection présidentielle de 2012, et qui aura la lourde tâche de tenter d’en convaincre au moins autant pour accéder au second tour de l’élection de 2017. Sa candidature, malgré l’absence d’inversion de la courbe du chômage, ne fait plus aucun mystère.

Selon un récent sondage Ipsos – Sopra Steria, Cevipof et Le Monde, la confiance en François Hollande serait au plus bas avec 6 % seulement de « satisfaits » de son action, contre 69 % de mécontents et 25 % d’indécis. Il est actuellement crédité de 10 à 13 % d’intentions de vote, ce qui ne lui permettrait pas d’accéder au second tour, quel que soit le candidat des Républicains.

Nous inventons le partage 2.0 avec l’économie numérique et la transformation digitale

« Nous sommes 16 millions de jeunes dans l’hexagone et dans les Outre-Mer et nous voulons prendre part au débat pour exprimer notre idée de la France », dit le site qui s’exprime curieusement au nom de tous les jeunes de France. « Notre idée de la France, c’est que chacun puisse réussir, s’engager et s’épanouir. (…) Il est possible d’aller plus loin et François Hollande nous y invite. (…) Notre idée de la France est celle d’une France juste, solidaire, unie, d’une France à l’écoute de sa jeunesse diverse et de ses territoires, d’une France fraternelle qui considère de la même façon l’étudiant et le retraité, le chômeur et le travailleur, le syndicaliste et le patron, l’urbain et le rural, l’ultramarin et le métropolitain . »

« Nous contribuons à l’innovation, nous inventons le partage 2.0 avec l’économie numérique et la transformation digitale », dit aussi le texte, qui étale là des concepts faussement jeunes écrits à la manière des vieux.

«  Nous sommes fiers du chemin parcouru depuis 2012. Fiers de voir que la France a de l’ambition pour ses jeunes (…) Notre France est universelle et mélangée. Jamais nous ne céderons à la peur, à la haine, à la démagogie ».

Selon ses mentions légales, le site est édité par l’association « Répondre à Gauche avec François Hollande », avec Dominique Villemot, « la plume aimable de Hollande », en directeur de la publication. L’homme est avocat spécialiste du droit fiscal, formé à l’ENA, qui a commencé sa carrière au ministère de l’économie en 1980. Pas vraiment un gage de jeunesse.

villemot

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés