Au cours des six derniers mois de l'année 2015, Yahoo annonce que le nombre des requêtes envoyées par la France a fortement progressé. Une hausse dont les attentats de Paris ne sont vraisemblablement pas étrangers.

Les attentats du 13 novembre dans la région parisienne ont très vraisemblablement eu une incidence sur le volume des demandes gouvernementales françaises reçues par Yahoo au cours du second semestre 2015. Mais le portail américain, dans son commentaire, se garde bien d’établir un lien de causalité, même si celui-ci paraît évident.

« Les six derniers mois de 2015 englobaient un certain nombre de tragiques attaques terroristes, y compris à Paris. Bien que la corrélation ne crée par un lien de causalité, nous avons constaté une augmentation significative du nombre de demandes que nous avons reçues du gouvernement français au cours de cette période », écrit Yahoo.

Paris aube
CC Moyan Brenn

En effet, alors que le nombre de requêtes envoyées par les autorités était en recul depuis plusieurs années, sans doute du fait du relatif exode des internautes français vers d’autres services en ligne plus populaires, un rebond significatif a été constaté entre le 1er juillet et le 31 décembre.

Ainsi, le nombre total de réquisitions adressées à Yahoo au cours du second semestre 2015 a quasiment retrouvé son niveau de 2013, avec 1 686 demandes (contre 1 008 au cours du premier semestre). Au total, 1 966 comptes ont été ciblés par ces requêtes, contre 1 147 six mois plus tôt.

Hausse de tous les indicateurs

De façon mécanique, la hausse du nombre de réquisitions et du nombre de comptes pris pour cible a entraîné l’augmentation des autres indicateurs, dont celui des demandes n’aboutissant à rien (193 contre 65), rejetées (1 013 contre 645) et relatives au compte (480 contre 298).

Ces informations sont celles qui sont collectées au moment de la création du compte : adresse mail de contact, adresse IP, détails de connexion, informations de facturation. Cela peut aussi être les métadonnées de courrier électronique (émetteur, destinataire, date d’envoi…).

Yahoo
CC tenz1225

En revanche, Yahoo indique qu’aucune demande portant sur le contenu du compte, qu’il s’agisse d’extraits de conversation sur une messagerie instantanée ou dans un échange de mail, de photos sur Flickr, de fichiers mis en ligne, de contacts du carnet d’adresses, de  informations de calendrier, de mémos ou de commentaires publiés sur les sites de Yahoo, n’a été satisfaite.

Yahoo rappelle au passage que les demandes envoyées par les autorités d’un pays ne sont pas systématiquement suivies d’effet. En effet, celles-ci doivent respecter la formalité de la procédure, être envoyées par une autorité n’outrepassant pas ses prérogatives et, bien sûr, ne pas être annulées pendant son traitement.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés