Le Parti de Gauche suédois (Vänsterpartiet), anciennement proche des idées communistes et présent au Parlement avec 22 sièges de députés au Riksdag, réunissait le week-end dernier son congrès pour débattre de différentes questions et arrêter ses positions. Dimanche, le Parti a adopté une résolution en faveur de la légalisation de la mise à disposition des œuvres protégées par le droit d’auteur et de leur téléchargement pour une utilisation personnelle et non commerciale.

« Pour beaucoup d’entre nous dans le Parti de Gauche, le partage de fichiers est quelque chose de positif, d’une manière aussi évidente que les bibliothèques publiques le sont« , affirme la résolution adoptée après un débat apparemment assez vif. Comme en France où la gauche feint de se mettre du côté des P2Pistes mais protège en réalité les intérêts des professions culturelles qui lui sont proches et influentes au moment des élections, beaucoup de députés de la gauche suédoise ont peur qu’une prise de position anti-droit d’auteur ne soit ressentie comme une attaque par les artistes. Mais « nous voulons bien évidemment être le parti des travailleurs culturels de l’avenir, mais une législation qui fait d’une majorité de la population adulte des criminels doît être changée« , tempère Elise Norberg Pilhem, une cadre du parti.

La question de la régulation du piratage est très forte en suède, avec le débat public soulevé par la ténacité de The Pirate Bay, dont le procès doit s’ouvrir dans quelques semaines. Même si le Parti Pirate suédois n’a recueilli que 0,06 % des voix aux dernières élections, les partis politiques s’emparent aujourd’hui du sujet. Il faut dire que 38 % des artistes en Suède aimeraient voir le P2P légalisé au profit d’une taxe sur les FAI.

Le Parti du Centre, qui s’est allié à la majorité et dispose de quatre ministres au gouvernement, a appelé ce week-end à une révision complète du droit d’auteur et à la désignation d’une commission pour étudier la manière dont une nouvelle loi sur le droit d’auteur pourrait être conçue.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés