OpenSocial semble promis à un brillant avenir. A la base, cette initiative de Google avait pour but de contrer le succès des applications de Facebook en offrant un service concurrent. Si il fédérait alors des réseaux sociaux mineurs comme Orkut, LinkedlN, Hi5, Friendster, Plaxo ou Ning, le ralliement de MySpace à la cause changea complètement la donne. Les deux parties y ont trouvé leur compte puisque MySpace saisissait l’occasion de rattraper son retard sur les applications par rapport à Facebook, tandis qu’OpenSocial s’offrait un allier de taille.

Alors qu’on attend toujours de voir arriver sur MySpace les premières applications OpenSocial, la plateforme vient d’accueillir un autre poids lourd d’Internet : Yahoo. « Yahoo croit aux normes industrielles portées par le communautaire et s’attend à ce qu’OpenSocial alimente l’innovation afin de joindre l’utile à l’agréable sur le Web » a déclaré le vice-président de Yahoo Wade Chambers.

Cette ouverture colle parfaitement aux dernières initiatives de Yahoo en la matière, car il y est justement question, avec oneConnect notamment, d’intégrer la donne réseaux sociaux. Notons que l’arrivée de Yahoo ne marque pas seulement l’agrandissement du bassin d’utilisateurs potentiels pour OpenSocial mais signe aussi la décision par ses acteurs de transformer le projet en organisation à but non lucratif. Cette évolution intervient sans doute, vu le monstre qu’est amené à devenir OpenSocial, pour éviter d’éveiller la suspicion des autorités de régulation de la concurrence.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés