La semaine dernière, un étudiant sautait sur l’opportunité de vendre « Casse-toi-pauvre-con.com » aux enchères sur eBay, la réplique désormais culte échappée de la bouche de Nicolas Sarkozy lors d’une altercation au salon de l’agriculture. Le nom de domaine est monté jusqu’à 3.500 euros, avant d’être retiré hier par le portail. « Certains nombre d’objets sont interdits à la vente sur eBay dont le matériel qui contient des diffamations ou injures » explique eBay. « Et quand une annonce n’est pas conforme à ce règlement elle est supprimée. Le support client applique ces règles qui sont les mêmes partout et pour tous. » Pour tous ? Voilà une prétention bien paradoxale, si l’on considère l’incroyable prolifération d’objets douteux en vente sur le site.

Mais le propriétaire du nom de domaine n’est pas en restes puisqu’il vient de publier à nouveau son annonce, mais en promettant cette fois-ci le reversement intégral des dons à une association humanitaire (contre 10 % précédemment). « Je suis étudiant, et comme beaucoup, je dois travailler pour subvenir à mes besoins mais n’oublions pas que d’autres dans le monde sont plus dans le besoin que nous » explique ce dernier. « Notre président n’est attiré que par les doctrines du profit ? Au moins son insulte aura été utile, comme quoi, ensemble tout est possible. » Caritative ou non, eBay ne risque pas de tolérer à nouveau l’annonce, malgré les arguments douteux qu’il avance pour la retirer.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés