L’expérience porte tous ses fruits. Nous vous indiquions à la fin du mois dernier que le label de musique classique Deutsche Grammophon de Universal Music vendait désormais directement sa propre musique sur son site Internet, au format MP3 320 kbps sans DRM. 2500 albums étaient ainsi proposés dès le premier jour, dont 600 sont des rééditions numériques de vieux enregistrements retirés du circuit traditionnel de la distribution. Les morceaux sont proposés par DG à partir de 1,09 € par titre, et les albums entre 10,99 et 11,99 €.

Les premiers résultats pour la semaine suivant le lancement de l’initiative le 28 novembre dernier sont excellents. Le site a attiré 85.000 visiteurs uniques la première semaine, et généré plus de 50.000 ventes. Il est impossible de savoir combien de téléchargements auraient eu lieu avec DRM, mais il est certain que les consommateurs n’ont pas boudé la plateforme en attendant que les morceaux soient copiés et distribués sur les réseaux P2P. Surtout, ceux qui ont acheté des MP3 et sont satisfaits de leur qualité n’hésiteront sans doute pas à revenir pour d’autres titres, ce qui aurait été compromis avec des DRM qui, par exemple, auraient empêché la lecture des titres sur un iPod. La maison mère Universal Music en tirera sans aucun doute des enseignements.

Le site a généré 2 millions de pages vues dans sa première semaine, avec des visites venues en majorité des Etats-Unis, d’Allemagne, de Grande-Bretagne, de France et de Suisse.

Notez que pour Noël, le site proposera à partir du 27 décembre une réduction de 20 % sur les 100 albums les plus vendus.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés