Les Red Hot Chili Peppers ont une relation très exclusive avec leurs créations. Ca n’est que l’an dernier à l’occasion de la sortie de leur album Stadium Arcadium que les membres du groupe de rock ont accepté de sortir leur discographie sur iTunes. Quelques semaines plus tard, ils découvraient avec horreur et indignation que l’album avait été piraté avant même sa sortie. Le groupe est né dans les années 1980, à l’époque faste de l’industrie du disque, en plein boom du Disc Compact, au moment où MTV allait apporter un souffle nouveau au marketing des maison de disques.

En 1999, c’est l’apothéose. Juste avant que l’industrie ne commence à s’effondrer, les Red Hot sortent Californication, l’album qui les propulse auprès du grand public. Vendu à 14 millions d’exemplaires dans le monde, il reste l’album emblématique du groupe, malgré la sortie depuis de deux albums supplémentaires. Californication est devenu plus que le nom d’un album, c’est devenu pour beaucoup un nom commun pour désigner les débauches pornographiques d’Hollywood et de la Californie. Mais pour les Red Hot, pas question de laisser le mot se banaliser.

Le groupe a déposé plainte à Los Angeles contre Showtime, une grande chaîne de télévision américaine, pour avoir utilisé le mot « Californication » pour le nom de sa nouvelle série TV qui fait scandale aux Etats-Unis. David Duchovny (X-Files) y joue le rôle d’un écrivain déjanté accroc à la coke et au sexe, follement amoureux de la mère de son adolescente de fille, qu’il cherche à reconquérir entre deux paires de jambes en l’air. Totalement politiquement incorrecte, la série brise des tabous en n’hésitant pas à montrer seins nus et scènes de sexe endiablées, enrobées d’un langage des plus crus. Géniale.

Du coup, les Red Hot semblent redouter de voir leur « marque » entachée d’une telle association d’idées. « Californication est le CD, le clip et la chanson signatures de la carrière du groupe. Qu’une série TV vienne et vole notre identité n’est pas juste« , se plaint Anthony Kiedis. La plainte, qui vise également Twilight Time Films, Aggressive Mediocrity et le créateur de la série Tom Kapinos, se fonde sur le droit des marques et le droit de la concurrence. Les membres du groupe veulent que la série trouve un autre nom et qu’elle rétrocède au groupe tous les bénéfices réalisés grâce au nom « Californication ».

Si l’on recherche « Californication » sur Google, ce sont des résultats liés à la série TV qui apparaissent dans les premières positions.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés