Ce n’est désormais plus un secret si Comcast sape les transferts BitTorrent et Gnutella. Bien sûr, le premier fournisseur d’accès américain nie la chose afin de ne pas faire fuire ses abonnés mais le mécontentement gronde. Une plainte a déjà été déposée par un client et pourrait aboutir sur une class action ; et Vuze a demandé à la FCC, l’instance de régulation des communications aux Etats-Unis, de venir mettre un terme à cette pratique.

Vuze est la plateforme commerciale d’Azureus. Elle est directement affectée par ces interférences car elle utilise BitTorrent pour distribuer son contenu. « La convergence rapide des loisirs et d’Internet a permis la distribution de vidéos de haute qualité, et ces tactiques d’étranglement constituent une douleur grandissant à la mesure des résistances des fournisseurs d’accès au changement » a déclaré Gilles BianRosa, président de Vuze. « Nous espérons que notre pétition débouchera sur une discussion publique, mais nous avons aussi besoin que le FCC agisse. L’industrie a besoin d’un environnement qui encourage l’innovation dans les loisirs numériques mais aussi que les FAI agissent en toute transparence. »

Voilà probablement ce qui attend les fournisseurs d’accès en France, si ils se plient aux recommandations du SNEP qui préconisait dans son Livre Blanc le blocage des protocoles de peer-to-peer ; le risque de mettre en péril toutes ces sociétés innovantes qui ont voulu embrasser le potentiel du peer-to-peer pour appuyer leur service.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés