Il ne devrait finalement pas être question d’augmenter le montant de la redevance TV de deux euros, comme il a été voté hier en commission des Affaires culturelles. Bien que l’amendement portant à 118 euros le montant de la redevance ait été proposé par le député UMP Christian Kert lors de l’examen en commission élargie des crédits médias, « nous sommes tout à fait défavorables [à cette hausse]« , a indiqué jeudi le président du groupe UMP à l’Assemblée, Jean-François Copé.

L’amendement qui aurait permis à France Télévisions de bénéficier d’un budget réhaussé de 40 millions d’euros avait été introduit sans l’accord du gouvernement, et ne devrait donc pas être adopté en séance plénière de l’Assemblée nationale.

Reste que l’explication du couac au sein de l’UMP est assez particulière. M. Coppé a en effet expliqué que l’amendement avait été adopté en raison du manque de députés UMP présents en commission au moment du vote. Un manque d’assiduité des députés de la majorité ? Non, pire. La gauche étant majoritaire en séance lors du débat mouvementé sur la proposition de loi visant à accorder un financement public au Nouveau Centre, le groupe UMP avait fait venir dans l’hémicycle les députés présents dans les commissions. Mieux vallait sans doute protéger ce cadeau à effet rétroactif offert à ceux qui ont trahi François Bayrou pendant les élections que de rester en commission pour réaliser un véritable travail parlementaire…

Pas bien grave, puisque ce que les députés non solidaires ont fait pendant ce temps, les autres le déferont…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés