La question de la déontologie du Net pointe à nouveau le bout de son nez. Evoquée puis mise de côté pendant les élections suite à une levée de boucliers, l’éventualité de lancer une commission nationale de déontologie du numérique revient à l’ordre du jour.

Si son objectif est tout à fait louable, à savoir garantir la sécurité des enfants dans un contexte où « les parents ne connaissent pas forcément les rudiments de l’Internet et ont parfois le sentiment d’être dépassés », ses modalités de mise en place sont en revanche sujettes à polémique. En effet, les ébauches d’articles la concernant laissaient entrevoir en février, comme le soulignait PCINpact dans un de ses dossiers, un caractère non limité à son champ d’action et une labellisation aux critères flous.

En découlerait alors un espèce de contrôle qui, sous couvert de protection de nos têtes blondes, pourrait engendrer un Web à deux niveaux, entre sites reconnus et non reconnus. Et si elle n’est pas mieux cadrée, cette commission pourrait bien laisser champ libre à une sorte de censure déguisée totalement subjective rappelant plus ou moins le projet de notre regretté ministre de la culture Renaud Donnedieu de Vabres concernant les blogs. La commission devrait être mise place d’ici la fin de l’année.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés