Jacques Veyrat, le président de Neuf Cegetel, était invité ce matin du Journal de l’Economie sur iTélé. Pour lutter contre le piratage, « il faut pouvoir avoir une offre variée riche« , a-t-il d’abord indiqué, fidèle aux positions publiques des FAI. Mais Jacques Veyrat a ensuite abordé la question beaucoup plus délicate de la lutte armée contre le piratage, en manifestant son accord avec les propos de Pascal Nègre, qui accuse les fournisseurs d’accès à Internet de pousser les abonnés à pirater.

Voir la vidéo de l’interview : (pardon pour le décalage son)


Les deux hommes étant désormais partenaires depuis la sortie de l’offre Neuf Music limitée au catalogue d’Universal, Veyrat ne peut plus s’opposer au président d’Universal Music (les deux sociétés sont déjà liées par l’intermédiaire de Vivendi, qui possède Universal Music et SFR, actionnaire à 40 % du FAI). Mieux, il se dit « parfaitement d’accord » avec son interlocuteur, puisque l’opérateur veut désormais favoriser ses propres offres de contenus, ce qui passe par une chasse au piratage dans sa propre clientèle. Mais pas question de faire le ménage soi-même, ça ferait mauvais genre. « Nous réclamons la création d’une autorité indépendante qui soit capable de mettre des contraventions, comme les radars sur les routes« , a indiqué le président de Neuf Cegetel. « Nous avons eu une éducation faite pour les automobilistes, nous pouvons faire la même chose pour les internautes, avec des autorités indépendantes qui voudraient verbaliser ceux qui téléchargent de façon illégale« .

Pour Jacques Veyrat, l’autorité devrait donc placer des leurres sur les réseaux P2P pour attirer les internautes dans des pièges (de faux fichiers pirates) et les prendre en flagrant délit d’intention de télécharger. « Ensuite l’autorité indépendante se tourne vers nous, nous sommes les seuls capables de transformer une adresse internet en une adresse personnelle et de reconnaître qui est derrière l’ordinateur« . C’est la piste que Neuf Cegetel propose à Denis Olivennes pour ses recommandations de lutte contre le piratage. Piste qu’il ne manquera certainement pas de suivre.

Evoquant enfin le déploiement de la fibre optique qui va considérablement augmenter la bande passante accordée aux internautes, Jacques Veyrat a indiqué qu’il était « important que les procédures de contrôle soient mises en place avant, puisque sinon vous allez arriver vers une très grande difficulté à protéger les auteurs, ce qui est important pour nous tous« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés