Second Life a porté les univers virtuels au devant de la scène médiatique comme jamais ils ne l'ont été. Mais derrière le buzz, un "métavers" qui semble de moins en moins susciter d'engouement et de nombreuses alternatives qui apparaissent. Voici un petit tour d'horizon des prétendants au trône.

Si les premiers "métavers" – ou univers virtuels – sont apparus dans les années 90 avec des titres comme The Metaverse, SnowMOO ou Le deuxième monde, ce n'est qu'avec Second Life que le genre connaîtra un véritable explosion une décennie plus tard.

Depuis, tout le monde en parle. Et même si l'engouement n'est pas forcément au rendez-vous, le buzz médiatique qu'il a su créer a tout pour faire croire le contraire. Mais Second Life n'est pas exempt de reproches, et les utilisateurs, qui sont de plus en plus nombreux à critiquer ses piètres prouesses techniques et l'invasion de groupes marketing et politiques, commencent à se diriger vers les solutions alternatives.

Alors, quel sera le Second Life du futur ? Voici une liste de dix candidats potentiels pour prendre la relève (ou pas) d'un métavers en perte de vitesse.

 

1. There

Sortie : 2003 / Population : 500.000

Le clone parfait de Second Life.

2. HiPiHi

Sortie : 2005 / Population : Beta Test

HiPiHi reprend toutes les caractéristiques de Second Life sinon celle de provenir des Etats Unis. Si il se veut aussi libertaire que son homologue américain, nul doute que ses origines chinoises lui présagent quelques déboires avec son gouvernement.

3. Outback Online

Sortie : inconnue / Population : Beta Test

On nous promet ici un métavers à la sauce Second Life, mais en plusieurs planètes. Outback Online espère pulvériser Second Life lors de sa sortie et vise à la fois les plateformes console, PC et MAC.

4. Google Metaverse

Sortie : rumeur

Un Second Life à la sauce Google Map ? La rumeur court depuis que les bloggers ont révélé la collaboration du géant d'Internet avec une société chinoise autour d'un concept d'avatar 3D.

 

5. Virtual MTV

Sortie : 2006 / Population : 300.000

Une version virtuelle de Laguana Beach au contenu naturellement orienté très MTV. De nombreuses stars y ont déjà fait leur apparition (Korn, Linkin Park, etc).

 

6. Red Light Center

Sortie : 2006 / Population : 250.000

Ce clone de Second Life est explicitement tourné vers le cybersexe. Il prend comme modèle le quartier rouge d'Amsterdam et offre des possibilités d'interaction qu'il n'est pas vraiment nécessaire de détailler (quoique).

7. Playstation Home

Sortie : 2007 / Population : Beta Test

La version de Second Life vue par Sony. Sa sortie est prévue pour octobre 2007 et devrait sûrement donner un sacrés coup de vieux aux graphismes du plus célèbre des métavers.

8. Kaneva

Sortie : 2005 / Population : 500.000

L'idée de Kaneva est de permettre aux utilisateurs de créer à la fois un profil 2D du type MySpace, tout en personnalisant leur appartement virtuel dans une interface 3D.

9. Active Worlds

Sortie : 1995 / Population : Inconnue

Le programme avait été initialement conçu pour constituer l'équivalent 3D d'un navigateur 2D du type IE ou Mozilla. On dirait bien que son développement ait visé plus loin que prévu.

10. Entropia Universe

Sortie : 2003 / Population : 600.000

Entropia Universe a tout du MMORPG si ce n'est son modèle économique. Ici, vous ne payez pas de frais d'inscription mais commercez avec de la vraie monnaie. Un univers un peu à cheval entre RPG et métavers.

 

Les concurrents sont donc nombreux à frapper à la porte des métavers, et c'est sans compter les mondes en 2D à la Sims Online, Habbo Hotel, ou Taatu qui fleurissent un peu partout.

Si le phénomène en est à ses balbutiements, les différents métissages (MySpace, Google Map, ou le cybersexe) laissent déjà présager des implications qui iront bien plus loin que celles Second Life.

Faut il donc sonner le glas des navigateurs et des interfaces textuelles ? L'Internet de demain passera-t-il par une immersion virtuelle complète à partir d'un avatar ? La science-fiction tranche, les développeurs jouent leur carte, mais le débat reste ouvert.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés