« Est-ce normal qu’on risque de la prison pour 10 mp3 piqués sur internet quand on voit certains politiques faire bien pire sans jamais terminer en taule ? ». C’est la question posée hier lors d’un chat à Ségolène Royal. « Je suis contre tout ce qui est privation de liberté. Cette loi [DADVSI] sera refaite », affirme d’emblée la candidate socialiste qui se dit « convaincue que nous trouverons un juste équilibre ». « Tout ce qui est défensif par rapport à de nouvelles voies d’expression publique va à l’échec », affirme Mme Royal, à qui le problème « fait penser à l’époque où les radios libres étaient interdites ».

Elle rappelle que « les radios commerciales pensaient être mises en cause par les radios libres ». « Un équilibre a été trouvé. Là, on va discuter, et on trouvera des solutions », conclue-t-elle.

Quelle fut la solution trouvée pour les radios libres ? La licence légale.

(merci Fulgore)

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés