La jurisprudence des Choristes s’applique-t-elle aux Etats-Unis ? Selon le Wall Street Journal, Google pourrait être poursuivi pour avoir aidé des pirates à pirater à travers son service publicitaire AdSense. Deux sites, EasyDownloadCenter.com et TheDownloadPlace.com, ont été poursuivis en 2005 pour avoir fourni un client BitTorrent accompagné d’un moteur de recherche de contenus piratés, et pour avoir fait passer leur site pour un service légal au travers d’annonces sur Google. Les deux se défendent en expliquant qu’ils n’ont fait qu’utiliser les mots clés automatiquement suggérés par le programme Google AdWords, tels que des noms de films récents… mais aussi comme « pirated » ou « bootleg movie download ». Google n’est pas encore poursuivi pour complicité, mais selon le journal, la firme de Mountain View se serait engagée la semaine dernière à supprimer les publicités litigieuses, à créer une liste d’annonceurs approuvés, à ne pas vendre des mots clés utilisés pour promouvoir du contenu piraté, à mettre en place de nouvelles directives pour surveiller les mots clés, et à entraîner ses équipes de vente à reconnaître et éviter de telles publicités. Depuis qu’il a racheté YouTube, Google prend de plus en plus une posture coupable dès qu’il est menacé, même lorsqu’il n’est qu’indirectement responsable… Cette anecdote le démontre encore.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés