C’est la plainte en contrefaçon du jour. Microsoft, Sony et Nintendo, qui commercialisent respectivement la Xbox 360, la PlayStation3 et la Wii, sont poursuivis par une société d’investissement texanne. Celle-ci possède un brevet déposé en 1998 sur une technologie d’ « interface de port joystick à bas voltage », apparemment employée par les trois constructeurs sur les manettes de leurs consoles de jeux-vidéo. L’entreprise texanne est une habituée des procès contre les géants, puisqu’elle a aussi poursuivi des sociétés comme Nokia, Cisco, Alcatel, et Ericsson. Aucune de ces plaintes ne semble avoir abouti à ce jour.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés