Un lecteur attentif nous fait remarquer qu’il n’y a pas que chez les anglo-saxons que l’on fait signer les morts pour influencer sur le droit d’auteur. Pendant la campagne anti-licence globale avait été diffusé en France un « appel » signé par de très nombreux artistes. Parmi eux semble figurer un amateur de petits pains au chocolat mort le 20 août 1980. A moins qu’il ne s’agisse pas de Joe Dassin en chair et (surtout) en os, mais de son fils Jonathan ? Pratique de ne pas mettre les prénoms…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés