Ce mois-ci, Universal Music a annoncé qu’il portait plainte contre MySpace. La major française reproche au réseau social américain d’héberger des chansons et clips vidéo pirates de son catalogue. A Reuters, le président de Universal Music confie sa vision des choses. « Je pense que [MySpace] va transiger à l’amiable« , indique Doug Morris. « Ca serait une affaire désastreuse pour eux s’ils la perdaient« , ajoute celui qui compte aussi faire pression sur Apple pour recevoir une commission sur les ventes de baladeurs iPod. Il sait que si MySpace perdait, ce serait une brèche ouverte dans laquelle viendraient s’engouffrer tous les ayant droits pour obtenir réparation. Ce serait un véritable coup dur. Mais de son côté MySpace pourrait faire jouer son statut de prestataire technique et s’abriter derrière le DMCA, qui oblige simplement les hébergeurs à réagir quand un contenu illicite leur est spécifiquement signalé. Si MySpace gagnait, ce serait une victoire pour lui et pour tous les sites comme YouTube, DailyMotion, Revver et autres.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés