Avec un certain succès populaire, le chef de file de l’UDF François Bayrou dénonce depuis cet été le lien entre les pouvoirs industriels et les pouvoirs médiatiques. Le propos est suivi au sein de l’UDF par le député Jean Christophe Lagarde, qui a déposé une proposition de loi « tendant à assurer l’indépendance et le pluralisme des médias« . Selon les termes du projet, rapportés par Satellifax, les groupes industriels qui dépendent à plus de 20 % de leur chiffre d’affaires des commandes de l’Etat ne pourront détenir directement ou indirectement plus de 3 % du capital ou des droits de vote d’un média de presse écrite, radio ou télévision. Le groupe TF1, qui est détenu à 42,9 % par Bouygues, est directement visé par le texte.
Il n’y a cependant aucune chance, étant donné le calendrier législatif, que cette proposition de loi puisse être étudiée par le Parlement avant la prochaine législature.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés