Les menaces ont été mises à exécution. La fondation Wikimédia fait savoir que le régulateur des télécoms Roskomnadzor a ordonné aux opérateurs de bloquer la version russe de Wikipédia, faute pour les participants de ne pas avoir censuré certains passages dans un article consacré à une drogue.

Mise à jour – Le service fédéral russe a finalement décidé de ne pas bannir Wikipédia en retirant le site de sa liste noire des sites illicites

Sujet initial – La pression monte sur l'encyclopédie Wikipédia, alors que le bras de fer qu'elle a engagé avec les autorités moscovites est en train de tourner à son désavantage. En effet, le régulateur des télécoms – le Roskomnadzor – a mis ses menaces à exécution en ordonnant aux fournisseurs d'accès à Internet locaux de bloquer la version russe du site, faute pour celui-ci d'avoir suivi ses instructions.

À l'origine de la confrontation entre la fondation Wikimédia, qui édite la célèbre encyclopédie libre, et le service fédéral slave figure un article relatif au "charas", qui est une préparation du cannabis originaire d'Inde. Dans la version russe de ce sujet, des passages indiquent en effet comment traiter cette drogue, ce qui contrevient à la politique de Moscou contre les stupéfiants.

Dans cette affaire, Wikimédia refuse pour l'instant de se plier aux exigences du Roskomnadzor. De toute façon, la fondation considère ne pas avoir une responsabilité éditoriale pour les articles qui sont hébergés sur ses serveurs. Ce sont aux participants d'assumer leurs contributions et de débattre entre eux de la meilleure façon de gérer l'encyclopédie.

À ce sujet, Techcrunch signale justement que les contributeurs russes sont en train de discuter d'une solution qui permettrait de prendre en compte les réclamations du Roskomnadzor sans pour autant enfreindre les principes de l'encyclopédie, en particulier celui de la neutralité du point de vue, qui implique d'aboutir à une synthèse complète du sujet (c'est-à-dire en traitant de toutes ses facettes pertinentes).

"Les internautes ont procédé à des changements significatifs dans l'article, ajoutant de plus amples informations et des citations pointant vers des sources fiables […]. La communauté a aussi ajouté un bandeau de notification sur la version russe de Wikipédia, afin de prévenir les visiteurs que le site pourrait être bloqué prochainement", écrivent nos confrères.

En effet, la décision prise par Wikimédia de généraliser le protocole de sécurisation HTTPS fait qu'il n'est pas possible de filtrer les accès selon l'adresse demandée (par exemple, l'URL exacte pointant sur l'article du charas), à moins de mettre en place des méthodes d'analyse du trafic très contraignantes. C'est donc l'ensemble de la version russe de Wikipédia qui est dans le viseur.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés