Comme lors du piratage d'Adult FriendFriender qui avait concerné près de quatre millions d'internautes inscrits sur le site de rencontres libertines, il est désormais possible de savoir facilement si votre adresse e-mail, ou plutôt cellle d'une personne que vous connaissez, figure dans le listing des victimes du piratage.

En se rendant sur ashley.cynic.al, un champ permet de saisir une adresse e-mail et de vérifier si elle fait partie des 36 millions d'adresses référencées. C'est ainsi qu'un internaute a pu confirmer que son ex-femme faisait partie des utilisatrices, et raconte sa conversation avec elle.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés