Le japonais Sony et l’allemand Bertlesmann, propriétaire de BMG, ont interjeté appel de la décision du tribunal de première instance des Communautés européennes. A la demande de l’Impala (Independent Music Publishers and Labels Association), le tribunal avait annulé en juillet dernier l’autorisation donnée deux ans plus tôt par la Commission européenne à la fusion entre Sony Music et BMG.
Du résultat des procédures européennes sur ce dossier dépend en grande partie l’avenir des discussions en cours entre EMI et Warner, qui aimeraient également fusionner pour se hisser au niveau d’Universal Music et de Sony BMG. L’affaire doit être portée à la Cour Européenne de Justice, qui devrait prendre plus d’un an pour rendre sa décision.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés